Sainté et Toulouse frileux malgré la canicule

le
0
Sainté et Toulouse frileux malgré la canicule
Sainté et Toulouse frileux malgré la canicule

L'AS Saint-Étienne et le Téfécé se quittent sur un match nul et vierge. Pas grand chose à retenir de cette partie cadenassée, sans envie et fantaisie si ce n'est le maillot rose fushia toulousain.

AS Saint-Étienne 0-0 Toulouse


C'est déjà leur septième match de la saison, le troisième de la semaine. On y verra une partie de l'explication ou du moins une circonstance atténuante de la copie faiblarde rendue par les Stéphanois, trois jours après leur qualification pour la phase de poules de l'Europa League validée à Geoffroy-Guichard. Timides et sans solution, les Verts n'ont jamais réussi à secouer des Toulousains solides, mais pas plus inspirés offensivement. En fin de compte, ça donne un 0-0 insipide.

Peu d'occasions


Wissam Ben Yedder parti à Séville, cette saison, Martin Braithwaite apparaît comme l'option numéro une de l'attaque toulousaine. Pas de chance pour Pascal Dupraz, le capitaine du Téfécé, auteur d'un doublé le week-end dernier contre les Girondins (4-1), s'est blessé aux ischio-jambiers cette semaine. Ola Toivonen à la rescousse ? Le coach des Violets (en rose fushia cette fois-ci) préfère utiliser le Suédois derrière le jeune Odsonne Édouard. Pour sa première titularisation en Ligue 1, l'espoir de 18 ans prêté par le PSG est l'auteur de la seule frappe cadrée (29e) de son équipe. Infiltré dans la défense, il bute sur un excellent Stéphane Ruffier, souverain, à l'image de sa prestation lors de la dernière confrontation entre les deux formations en avril dernier. Comme lors des premières journées, de leur côté, les Stéphanois roulent au diesel (zéro but marqué en première période en L1). Robert Berić court, certes, mais ne crée pas le danger. Si ce n'est de la tête juste avant la pause, mais le Slovène est signalé hors-jeu sur ce coup-là.

Les débuts de Veretout en vert


" Si on perd, on n'en a rien à branler, mais si on assure les passes, on va gagner !", glisse Dupraz à ses troupes lors de la "pause fraicheur" au milieu de la seconde période. Et son discours n'a pas suffi à mieux inspirer ses troupes. Du déchet technique, il y en a eu de part et d'autre. De belles parades, aussi. Entré en jeu en fin de match, le néo-Stéphanois, Jordan Veretout, seul dans la surface, voit son tir repoussé par Alban Lafont dans le temps additionnel. Dans la foulée, le portier toulousain…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant