Sainté dit merci au petit Ricardo

le
0
Sainté dit merci au petit Ricardo
Sainté dit merci au petit Ricardo

Dans un match à sa portée mais très fermé, l'AS Saint-Etienne empoche une victoire capitale contre Qabala à domicile (1-0). Le spectacle était rare, mais les trois points, essentiels pour rester au contact d'Anderlecht et Mayence, sont acquis.

AS St-Étienne 1-0 FK Qabala

But : Ricardinho csc (70e) pour St-Étienne

L'AS Saint-Étienne avait de quoi avoir le trac dans cette soirée d'octobre. Toujours sans la moindre victoire depuis le lancement de cette poule C, recevoir une équipe comme Qabala rappelle que la venue des Azerbaijanais n'est jamais simple. En fait, c'est à la 69e minute de jeu que Geoffroy-Guichard bascule dans l'ivresse : d'un coup franc appuyé, Jordan Veretout laisse à Ricardinho le soin de tromper son propre gardien d'une déviation de la tête aussi subtile que maladroite. Un petit Ricard, ça suffit parfois au bonheur.

Azérigole


Dès les premières minutes, Kévin Monnet-Paquet flambe et prouve que les feux sont au vert. Ses cannes affutées obligent Dmytro Besotosny à se salir dans la cuve du Chaudron. Pourtant, l'équipe azérie, déjà tombeuse du LOSC au tour précédent, connaît la tambouille pour cuir un coq à point : une bonne dose d'attentisme et une pincée de chance. La moindre ouverture peut être mise à profit, mais le tavernier Perrin gère les incursions adverses périlleuses. Et comme en face, la bête n'est pas féroce - une seule victoire sur les treize derniers déplacements européens – KMP continue de généraliser les courants d'air, mais pêche de lenteur dans la finition. Idem pour Oussama Tannane, Henri Saivet ou Veretout. On voit bien un plan d'attaque, mais pas encore de casse. Sans Mokobé mais avec Cheikh M'Bengué, personne ne rentre dans la banque sans faire toc, toc, toc.

Azérigol


Les consignes de Christophe Galtier sont entendues par les joueurs : il faut pousser le bouchon pour s'offrir un peu de champagne. Côté gauche, M'Bengué sert en pleine surface Nolan Roux, dont le plat du pied effleure le poteau. Sainté doit planter pour rester dans le coup d'une qualif. D'un soupir révélateur, Tannane cède sa place à Robert Beric. Le 4-3-3 va-t-il évoluer avec deux pointes ? Non. L'ASSE va-t-elle enfin trouver la faille ? Après une nouvelle grosse occase manquée par Saivet, le Qabala de Ricardinho va commettre une boulette. Le reste, c'est Jessy Moulin qui se donne des airs de Pascal Olmeta, les tribunes…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant