Saint Gobain : Wendel lourdement condamné

le
0
Le gendarme de la Bourse a décidé d'infliger à la société Wendel et à son ancien président du directoire Jean-Bernard Lafonta une amende de 1,5 million d'euros chacun. Les deux ont décidé de faire appel.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a eu la main lourde. Sa Commission des sanctions a décidé d'infliger à la société Wendel et à son ancien président du directoire,Jean-Bernard Lafonta, une amende de 1,5 million d'euros chacun le maximum possible étant donné «l'importance de l'atteinte portée aux règles et principes de l'information financière. Motif de la sanction: un « défaut d'information du marché sur la préparation de la 'montée' de Wendel au capital de Saint-Gobain», explique le communiqué de l'AMF qui vient d'être publié.

Les faits remontent à 2007. A l'époque, la place de Paris avait assisté ébahie à l'assaut lancé par la société familiale Wendel, peu familière des méthodes à la hussarde, sur la forteresse Saint-Gobain, l'une des cathédrales du CAC 40. Le débat faisait rage à l'époque sur les prises de contrôle rampantes, alors que les fonds d'investissement multipliaient les opérations visant 10% ou 20 % du capital de tel ou tel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant