Saint-Gobain vise davantage d'économies en 2015, T3 étale

le
0

* Après E450 mlns en 2014, plus de E350 mlns d'économies en 2015 * CA stable au T3 en données comparables, après +4,1% au S1 * Résultat d'exploitation annuel attendu en hausse de 5% à 10% * Construction toujours en berne en France et en Allemagne (Actualisé avec précisions, porte-parole sur les économies) par Gilles Guillaume PARIS, 23 octobre (Reuters) - Saint-Gobain SGOB.PA a confirmé jeudi son principal objectif de résultat pour 2014, de nouvelles réductions de coûts devant l'aider à faire face au coup de frein enregistré par son activité au troisième trimestre. Le numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction a annoncé une baisse de 3,3% à 10,37 milliards d'euros de son chiffre d'affaires sur les trois derniers mois. A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires ressort stable, après +4,1% au premier semestre. "La croissance interne du groupe au troisième trimestre traduit le ralentissement de certaines économies en Europe occidentale, une moindre croissance en Asie et pays émergents", a déclaré Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain, cité dans le communiqué. "Dans ce contexte macroéconomique incertain, le groupe a entamé le renforcement des mesures d'adaptation, y compris du programme d'économies de coûts prévu pour 2015." Après 450 millions d'euros de réductions de coûts cette année, Saint-Gobain vise donc maintenant davantage que les 350 millions d'euros d'économies envisagées jusqu'ici pour 2015. Interrogée sur le nouvel objectif pour l'an prochain, une porte-parole a répondu qu'il serait communiqué en février 2015, lors de la publication des résultats annuels du groupe. Saint-Gobain a confirmé son objectif de hausse de son résultat d'exploitation à structure et change constants en 2014, affiné entre +5 et +10%. Jusqu'ici, la société avait seulement indiqué viser un résultat d'exploitation en "nette amélioration". Malgré la bonne tenue de l'activité au Royaume-Uni, en Scandinavie et dans la construction neuve et l'industrie aux Etats-Unis, Saint-Gobain est confronté au repli des marchés de la construction en France et en Allemagne, qui pèse sur les prix de vente. Le groupe a racheté au troisième trimestre pour près de 134 millions d'euros de ses propres actions. L'action a clôturé jeudi à 33,59 euros (+0,58%) à la Bourse de Paris avant la publication du chiffre d'affaires trimestriel. * Le communiqué : http://bit.ly/1DEwS46 (Avec Matthias Blamont, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant