Saint-Gobain : un abaissement d'objectifs qui passe mal

le
0
Un pavillon de l'innovation Saint-Gobain, en exposition à Sao Paulo. (© Saint-Gobain)
Un pavillon de l'innovation Saint-Gobain, en exposition à Sao Paulo. (© Saint-Gobain)

Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain, l’affirme sans ambages : «Le troisième trimestre traduit une situation économique décevante par rapport à nos attentes.» La croissance interne du chiffre d’affaires sur la période est ressortie à seulement 0,2% alors que les analystes attendaient au moins 1,4%. À structure réelle, les ventes ont progressé de 2,2%, à 9,96 milliards d’euros.

L’effet prix de juillet à septembre s’est élevé à +0,5%, en ligne avec les neuf premiers mois de l’année, tandis que les volumes se sont effrités de 0,3%, affectés par le repli des marchés de la construction en France.

Dans l’Hexagone qui représente de l’ordre de 25% du chiffre d’affaires global de Saint-Gobain, les ventes ont cédé 4,8% à périmètre et taux de change constants sur le trimestre.

Si les autres pays d’Europe occidentale ont continué d’afficher une légère croissance (+1,4%), la déception est aussi venue d’Amérique du Nord (-1,5%), où Saint-Gobain a été freiné par la chute des ventes dans l’industrie du pétrole et du gaz.

Bonne nouvelle tout de même : contrairement à ce que l’on pouvait craindre, les pays émergents et l’Asie ont poursuivi leur bon niveau de croissance interne au troisième trimestre (+4,9%), en dépit du ralentissement de certains

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant