Saint-Gobain : trop tôt pour se placer

le
0
À l'occasion de son 350e anniversaire, Saint-Gobain a présenté des pavillons à Shanghai. Montrant la capacité d'innovation du groupe dans ses différents métiers, ils seront ensuite dévoilés &a
À l'occasion de son 350e anniversaire, Saint-Gobain a présenté des pavillons à Shanghai. Montrant la capacité d'innovation du groupe dans ses différents métiers, ils seront ensuite dévoilés &a

(lerevenu.com) - En marge du lancement à Shanghai des festivités célébrant le 350ème anniversaire de Saint-Gobain, son PDG, Pierre-André de Chalendar, s'est à nouveau dit convaincu de parvenir à s'entendre avec le management du suisse Sika, leader mondial de la chimie de construction et numéro deux mondial des adhésifs et joints pour ses pour applications industrielles.

Début décembre, le français avait annoncé le rachat auprès de la famille fondatrice Burkard de 16,1% du capital et 52,4% des droits de vote de Sika, moyennant 2,3 milliards d'euros. Problème: les administrateurs et les managers du suisse sont hostiles à cette prise de contrôle par Saint-Gobain, qui ne prévoit pas de lancer une offre sur la totalité du capital.  

Bloc "A lire aussi"

Sika est une belle prise pour Saint-Gobain. Le groupe vient de dévoiler un chiffre d'affaires 2014 de 4,6 milliards d'euros environ (5,6 milliards de francs suisses), en hausse de 8,3% dans la devise helvétique. Il a aussi relevé sa prévision de résultat d'exploitation 2014, qui devrait dépasser les 600 millions de francs suisses, contre une estimation préalable de 586 millions.

Ses métiers sont très proches de ceux de Saint-Gobain, et le rapprochement des deux firmes apparaît prometteur. Le français table d'ailleurs sur un montant de synergies élevé (100 millions d'euros dès 2017

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant