Saint-Gobain: Forte Croissance Du Groupe Au 1er Semestre 2007

le
0
Communiqué

COURBEVOIE, France, July 26 /PRNewswire/ --

- CHIFFRE D'AFFAIRES : +6,0% (21 779 millions d'euros) +6,9% à structure et taux de change constants(*)

- RÉSULTAT D'EXPLOITATION : +15,3% (2 093 millions d'euros) +16,6% à taux de change constants(*)

- RÉSULTAT NET COURANT (**) : +31,2% (1 067 millions d'euros)

Le résultat net part du Groupe ressort à 465 millions d'euros, après une provision de 650 millions d'euros pour amendes Vitrage (Commission Européenne).

(*) taux de change moyens du 1er semestre 2006

(* *) hors plus-values de cessions, dépréciations d'actifs et provision de 650 millions d'euros pour amendes Vitrage (Commission Européenne)

RÉVISION À LA HAUSSE DES OBJECTIFS 2007

- CROISSANCE A DEUX CHIFFRES DU RÉSULTAT D'EXPLOITATION

(à taux de change constants(***))

- CROISSANCE DU RÉSULTAT NET COURANT(**) D'AU MOINS +20%

(* *) hors plus-values de cessions, dépréciations d'actifs et amendes Vitrage (Commission Européenne)

(* * *) taux de change moyens de l'année 2006

Performances des Pôles

Tous les pôles voient leurs ventes progresser à données comparables sur le premier semestre (cf. annexe 1). La croissance interne du Groupe atteint +6,9% (dont +3,7% de prix et +3,2% de volumes). Les tendances d'activité observées lors du premier trimestre - qui avait bénéficié de conditions climatiques particulièrement favorables - se sont globalement confirmées au deuxième trimestre.

La vigueur des marchés de la construction en Europe, amplifiée par l'impact des règlementations en matière d'économies d'énergie dans le bâtiment, a plus que compensé la forte baisse de la construction résidentielle aux Etats-Unis. La dynamique est restée très favorable en Asie et dans les pays émergents, où les métiers du Groupe continuent leur développement à un rythme élevé, avec une croissance interne de 19%. La demande liée à la production et l'investissement industriels s'est maintenue globalement à un bon niveau.

Le pôle Vitrage réalise, à structure et taux de change comparables, la plus forte progression de son chiffre d'affaires : +12,9%. L'activité bâtiment en Europe est bien orientée, dans un contexte de forte utilisation des capacités de production, d'évolution très favorable des prix, et de croissance élevée des vitrages à couches pour l'isolation thermique. Les ventes pour les marchés automobiles évoluent favorablement sur le semestre. La marge d'exploitation progresse très fortement à 13,1%, contre 9,1% au 1er semestre 2006.

A données comparables, le chiffre d'affaires du pôle Matériaux Haute Performance enregistre une croissance de 2,4%, avec une progression de +5,1% pour l'activité Céramiques, Plastiques & Abrasifs, qui résulte de la bonne tenue des marchés de l'investissement industriel. La marge d'exploitation des Céramiques, Plastiques & Abrasifs continue de progresser, à 14,0% contre 13,8% au 1er semestre 2006 ; celle du Renforcement amorce un redressement à 6,7% contre 3,2% au 1er semestre 2006, en dépit d'un affaiblissement des ventes (-4,5% à données comparables). Au total, la marge d'exploitation du pôle progresse, à 12,1% du chiffre d'affaires contre 10,8% au 1er semestre 2006.

Le pôle Produits Pour la Construction (PPC) affiche une croissance de +4,1% à données comparables (3,4% en réel) et une bonne résistance de sa marge d'exploitation, en légère amélioration à 13,1% (contre 12,9% au 1er semestre 2006), la vigueur de la demande des marchés de la construction en Europe et en pays émergents (environ 76% des ventes) faisant plus que compenser la baisse importante de la construction américaine (environ 24% des ventes) :

- l'activité Aménagement Intérieur (Isolation et Gypse) dégage une croissance interne solide de +6,6%, la très bonne dynamique en Europe, portée par les efforts d'efficacité énergétique des bâtiments, compensant la baisse des volumes et des prix aux Etats-Unis ; la marge d'exploitation progresse à 15,9% (contre 15,8% au 1er semestre 2006).

- l'activité Aménagement Extérieur (Produits d'extérieur, Mortiers et Canalisation) est en croissance très modérée (+0,8%), les activités américaines (notamment produits de bardage et de toiture) enregistrant une baisse significative, tandis que les ventes des mortiers et de la canalisation sont bien orientées en Europe et dans les pays émergents ; la marge d'exploitation est quasiment stable à 8,7%.

Le pôle Distribution Bâtiment affiche, à données réelles, une forte progression de son chiffre d'affaires (+13,3%), grâce aux acquisitions réalisées en 2006 et à une croissance interne solide de +8,7%. Profitant notamment du climat favorable au 1er trimestre, l'activité a été soutenue en France, en Scandinavie, en Europe du Sud ainsi qu'en Europe Centrale et a connu une évolution favorable au Royaume-Uni. La marge d'exploitation du pôle poursuit sa progression, à 5,2 % contre 5,0% au premier semestre 2006 et 4,9% au premier semestre 2005.

Le pôle Conditionnement croît de +6,5% à données comparables, grâce aux augmentations de prix de vente réalisées au cours des derniers mois et à une bonne dynamique de volumes en Europe, qui a conduit à produire au maximum des capacités installées. Hors les sociétés Calmar et Desjonquères, cédées respectivement au 1er juillet 2006 et au 31 mars 2007, le résultat d'exploitation progresse de près de +25%, la marge d'exploitation gagnant près de deux points, passant de 9,2% au 1er semestre 2006 à 11% au 1er semestre 2007.

Analyse des comptes consolidés du premier semestre 2007

Les comptes consolidés du semestre, arrêtés par le Conseil d'administration réuni le 26 juillet 2007, se présentent ainsi :

    
                                             S1 2006    S1 2007    Variation
                                                MEUR       MEUR            %
                                                 (1)        (2)      (2)/(1)
 
    Chiffre d'affaires(*)                    20 551(*)  21 779(*)      +6,0%
 
    Résultat d'exploitation                   1 815      2 093        +15,3%
 
    Pertes et profits hors exploitation (**)   (157)      (776)(**)     n.s.
    Plus et moins-values de cessions et
    dépréciations exceptionnelles d'actifs       13          3          n.s.
    Dividendes reçus                                         1          n.s.
    Résultat opérationnel                     1 671      1 321        -20,9%
    Résultat financier                         (374)      (351)        +6,1%
    Impôts sur les résultats                   (479)      (491)        +2,5%
    Sociétés mises en équivalence                (2)         8          n.s.
    Résultat net de l'ensemble consolidé        816        487        -40,3%
    Intérêts minoritaires                       (19)       (22)       +15,8%
                                                                     
                                                
 
    Résultat net courant (***)
                                                813      1 067        +31,2%
 
    BNPA courant (***) (Bénéfice Net Par
    Action)                                    2,40       2,93        +22,1%
    Résultat net (part du Groupe)               797        465        -41,7%
    BNPA (Bénéfice Net Par Action) (en EUR)
 
                                               2,35       1,28        -45,5%
    Autofinancement                           1 643      1 932        +17,6%
    Autofinancement hors impôts sur
    plus-values                               1 672      1 883        +12,6%
    Amortissements                              887      1 005        +13,3%
    Investissements industriels                 811        822         +1,4%
    Investissements en titres                   346        432        +24,9%
    Endettement net                          13 738     12 007        -12,6%

(*) y compris produits accessoires (145 millions d'euros au 1er semestre 2007, contre 134 millions d'euros au 1er semestre 2006).

(**) dont 650 millions d'euros de provision pour amendes Vitrage (Commission Européenne).

(***) hors plus-values de cessions, dépréciations d'actifs et provision pour amendes Vitrage (Commission Européenne).

Le chiffre d'affaires augmente de +6,0% à structure réelle. A structure et taux de change comparables(*), le chiffre d'affaires du Groupe progresse de 1 395 millions d'euros, soit +6,9%, dont 3,7% d'effet prix et 3,2% d'effet volume. L'effet périmètre est légèrement positif, de 0,5% tandis que l'effet change est négatif (-1,4%) principalement en raison de l'évolution du dollar.

L'analyse par zone géographique fait ressortir, à données comparables, un très bon niveau d'activité en France (+6,5%) et dans les autres pays d'Europe Occidentale (+9,2%). Le recul marqué en Amérique du Nord (-7,2%), dû à la correction du secteur résidentiel, reste globalement en ligne avec ce qui avait déjà été observé au 2nd semestre 2006 et au 1er trimestre 2007. Quant à la zone Pays émergents et Asie, elle affiche la plus forte croissance interne du Groupe à +19%.

Par grande zone géographique, les ventes du 1er semestre se répartissent ainsi : France 29% ; autres pays d'Europe Occidentale 44% ; Amérique du Nord 13% et la zone Pays émergents et Asie 14%.

(*) Conversion sur la base des taux de change moyens du premier semestre 2006

Le résultat d'exploitation augmente de +15,3% et de +16,6% à taux de change constants(*). La marge d'exploitation du Groupe croît fortement, à 9,6% du chiffre d'affaires (12,6% hors Distribution Bâtiment), contre 8,8% au premier semestre 2006 (11,1% hors Distribution Bâtiment). A l'exception de l'Amérique du Nord, la rentabilité s'améliore dans chacune des zones géographiques.

Les pertes et profits hors exploitation représentent 776 millions d'euros (contre 157 millions d'euros au 1er semestre 2006). Ce montant comprend des charges de restructuration pour 78,5 millions d'euros, une charge de 47,5 millions d'euros au titre des litiges liés à l'amiante chez CertainTeed aux Etats-Unis (contre 50 millions d'euros au premier semestre 2006) et enfin 650 millions d'euros de provision relative aux deux procédures de la Commission Européenne concernant le Vitrage.

A la suite des inspections qu'elle a effectuées en février et mars 2005, la Commission Européenne a en effet adressé le 12 mars 2007 à Saint-Gobain Glass France (vitrage bâtiment) et le 19 avril 2007 à Saint-Gobain Glass France, Saint-Gobain Sekurit Deutschland et Saint-Gobain Sekurit France (vitrage automobile), respectivement, deux communications de griefs visant la violation de l'article 81 du Traité de Rome. Ces communications de griefs ont été également notifiées à la Compagnie de Saint-Gobain prise en sa qualité de société-mère de ces sociétés.

En résumé, il est reproché aux filiales verrières concernées du Groupe d'avoir participé à des contacts ou réunions avec un ou plusieurs concurrents ayant porté sur des questions de politique de prix et de stabilisation de parts de marché, ou ayant donné lieu à des échanges d'informations considérés comme illicites.

Après analyse du dossier et des griefs, Saint-Gobain Glass France n'a pas contesté les faits reprochés dans le dossier du vitrage bâtiment, et Saint-Gobain Glass France, Saint-Gobain Sekurit Deutschland et Saint-Gobain Sekurit France ont admis la matérialité des faits retenus dans le dossier du vitrage automobile tout en contestant la portée que la Commission entend donner à une partie d'entre eux.

Ces sociétés ont néanmoins présenté dans leurs réponses à la Commission des moyens de défense tenant à la gravité et à la durée des infractions, au montant de la valeur des ventes des activités concernées à prendre en compte, et à l'effet de la récidive. Pour sa part, la Compagnie de Saint-Gobain a formellement contesté dans les deux dossiers que les infractions en cause puissent lui être imputées de quelque manière que ce soit. Sur la base des moyens de défense ainsi soutenus, il a été décidé de provisionner un montant total de 650 millions d'euros dans les comptes au 30 juin 2007.

Par ailleurs, les plus et moins-values de cessions et dépréciations exceptionnelles d'actifs s'élèvent à 3 millions d'euros, contre 13 millions d'euros au premier semestre 2006, les plus-values de cessions (252 millions d'euros, dont l'essentiel vient de la vente de Desjonquères) ayant été presque intégralement compensées par des dépréciations exceptionnelles d'actifs (249 millions d'euros dont environ 190 millions d'euros dans le cadre du projet de cession des activités Renforcement et Composites).

Le résultat opérationnel recule de -20,9% après les éléments mentionnés ci-dessus (pertes et profits hors exploitation et plus et moins-values de cessions et dépréciations exceptionnelles d'actifs).

Le résultat financier s'améliore de 6,1%, à -351 millions d'euros contre -374 millions d'euros au 1er semestre 2006, reflétant notamment la diminution de l'endettement net.

Le résultat net courant (hors plus et moins-values, dépréciations exceptionnelles d'actifs et provision pour amendes vitrage) progresse de +31,2%, à 1 067 millions d'euros contre 813 millions d'euros au 1er semestre 2006. Rapporté au nombre moyen pondéré de titres en circulation au 1er semestre 2007 (364 639 299 actions), il représente un bénéfice net par action (BNPA courant) de 2,93 euros, en hausse de +22,1% par rapport au 1er semestre 2006 (2,40 euros).

Le résultat net (part du Groupe) atteint 465 millions d'euros, en recul de -41,7% sur celui du premier semestre 2006, en raison de la provision pour amendes Vitrage indiquée ci-dessus. Rapporté au nombre moyen pondéré de titres en circulation au 1er semestre 2007 (364 639 299 actions), il représente un Bénéfice Net Par Action (BNPA) de 1,28 euro, en baisse de -45,5% par rapport au 30 juin 2006 (2,35 euros).

(*) Conversion sur la base des taux de change moyens du premier semestre 2006

L'autofinancement s'établit à 1 932 millions d'euros, en progression de +17,6% par rapport au premier semestre 2006. Avant impact fiscal des plus et moins-values et dépréciations d'actifs, il progresse de +12,6%, à 1 883 millions d'euros contre 1 672 millions d'euros au premier semestre 2006.

Les investissements industriels augmentent de 1,4% à 822 millions d'euros, contre 811 millions d'euros au premier semestre 2006 et représentent 3,8% des ventes au premier semestre 2007 contre 3,9% au 1er semestre 2006. Le Groupe maintient un niveau soutenu d'investissements industriels de croissance dans les pôles Produits Pour la Construction et le Vitrage qui représentent un peu plus de 50% des investissements. Par zone géographique, les pays émergents et l'Asie continuent de représenter une part importante des projets de croissance, de l'ordre de 30% du total des investissements du Groupe, soit environ le double du poids relatif de ces pays en chiffre d'affaires.

Les investissements en titres s'élèvent à 432 millions d'euros sur le 1er semestre 2007 - dont 285 millions d'euros dans la Distribution Bâtiment (représentant au total 34 acquisitions et 560 millions d'euros de chiffre d'affaires acquis en année pleine) et 72 millions d'euros dans le pôle Produits pour la Construction.

L'endettement net s'établit à 12 007 millions d'euros au 30 juin 2007, en augmentation de 3,5% par rapport au 31 décembre 2006 (11 599 millions d'euros) et en baisse de 12,6% par rapport au 30 juin 2006. Il représente 80% des fonds propres (capitaux propres de l'ensemble consolidé), se comparant à 107% au 30 juin 2006.

Litiges liés à l'amiante aux Etats-Unis

Le nombre de nouveaux litiges reçus par CertainTeed au 1er semestre 2007 est de 4 000 environ (et de 7000 environ au cours des douze derniers mois), avec une tendance globalement stable par rapport à 2006. Dans le même temps, 5 000 plaintes ont fait l'objet de transactions, ce qui porte le stock de litiges en cours au 30 juin 2007 à 75 000, contre 76 000 au 31 décembre 2006. Le montant total des indemnités versées au cours des douze derniers mois s'établit à 78 millions de dollars à fin juin 2007, contre 83 millions de dollars à fin décembre 2006.

Perspectives et objectifs 2007

Le Groupe envisage, pour le second semestre, une bonne tenue de ses marchés en Europe ainsi qu'en Asie et dans les pays émergents. Dans ce contexte, et malgré l'absence de perspectives de reprise des marchés américains de la construction, la dynamique globale devrait rester favorable, ce qui conduit le Groupe à relever ses objectifs pour l'année 2007 :

- Croissance à deux chiffres du résultat d'exploitation à taux de change constants (taux moyens de l'année 2006) ;

- Croissance du résultat net courant d'au moins +20% - hors plus et moins-values et amendes Vitrage (Commission Européenne).

Ces nouveaux objectifs tiennent compte de la cession de Desjonquères au 31 mars 2007 et de l'activité Renforcement et Composites au cours du second semestre 2007.

Stratégie et objectifs 2010

Après avoir cédé en 2006 son activité emballage plastique (Calmar) et son activité flaconnage (Desjonquères) au premier semestre 2007, le Groupe vient d'annoncer le projet de cession, d'ici à la fin de l'année 2007, de son activité Renforcement et Composites (environ 715 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2006, soit environ 60% du chiffre d'affaires de l'activité Renforcement) à Owens Corning (l'usine américaine de Wichita Falls, qui a réalisé au sein de la même activité environ 180 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2006, faisant par ailleurs l'objet d'un projet de cession séparée).

Le Groupe entend continuer à mettre en oeuvre sa stratégie en réalisant des acquisitions dans les métiers liés aux marchés de l'habitat, de l'énergie et de l'environnement, en poursuivant des efforts significatifs de R&D et d'innovation et en accélérant son développement géographique en pays émergents.

Le Groupe estime être idéalement placé pour satisfaire une ambition de leadership mondial dans l'habitat en apportant des solutions innovantes aux défis essentiels de la planète : croissance, énergie et environnement.

Ce choix clair en termes de marchés permettra aussi de mettre en oeuvre des synergies de croissance au sein d'un Groupe plus intégré et de mettre en oeuvre des réductions de coûts significatives, de l'ordre de 300 millions d'euros en 2010.

D'ici à 2010, le Groupe vise une accélération de sa croissance et de sa profitabilité : une croissance de 5% par an du chiffre d'affaires (hors acquisition et effet de change) et une progression du bénéfice net par action supérieure à 10% par an. Le Groupe relève ses objectifs de rentabilité sur les capitaux engagés à l'horizon 2010 à 22-25% de ROI (contre 20% auparavant) et 13-14% de ROCE (contre 12% auparavant).

Prochaine publication de résultats

Chiffre d'affaires des 9 premiers mois de 2007 : 25 octobre 2007, après bourse.

    
    Direction de la Communication Financière

    Mme Florence TRIOU-TEIXEIRA 
    Tel.: +33-1-47-62-45-19

    M. Alexandre ETUY
    Tel.: +33-1-47-62-37-15
    Fax : +33-1-47-62-50-62

Saint-Gobain

Direction de la Communication Financière: Mme Florence TRIOU-TEIXEIRA, Tel. : +33-1-47-62-45-19, M. Alexandre ETUY, Tel. : +33-1-47-62-37-15, Fax : +33-1-47-62-50-62


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant