Saint-Gobain : Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015

le
0

PARIS, April 28, 2015 /PRNewswire/ --

Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015

C.A. stable à 9 859 millions d'euros

        
        - Croissance interne à -1,2% sur une base de comparaison élevée en
          volume, effet prix de +0,3% dans un environnement faiblement inflationniste
        - Effet de change soutenu de +4,2% et effet périmètre de -3,2% principalement
          lié à la cession de Verallia North America
        - Poursuite de la bonne tendance en Asie et pays émergents
        - Activité de l'Europe de l'Ouest freinée par le recul du marché français et
          la base de comparaison élevée en particulier en Allemagne ; bonne croissance au
          Royaume-Uni, en Scandinavie et en Espagne
        - Marchés de la construction solides en Amérique du Nord mais des volumes du
          Roofing en repli en raison de l'absence du stockage habituel de début d'année

Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur Général de Saint-Gobain, a déclaré :

" Les chiffres du premier trimestre sont en ligne avec nos prévisions, compte tenu de la base de comparaison difficile. Pour le reste de l'année, nous prévoyons une amélioration progressive notamment en Allemagne et dans le Roofing aux Etats-Unis. Les marchés de la construction en France resteront difficiles en 2015. Dans ce contexte et grâce à la poursuite du programme de réduction des coûts, nous confirmons notre objectif d'une nouvelle amélioration du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables. "

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe est stable à 9 859 millions d'euros. A structure et taux de change comparables, il recule de -1,2%.

L'effet périmètre de -3,2% reflète essentiellement la cession de Verallia North America (VNA).

La dépréciation de l'euro par rapport à certaines monnaies, notamment le dollar américain et la livre britannique, se traduit par un effet de change soutenu de +4,2%.

Les volumes se replient de -1,5% par rapport au premier trimestre 2014, qui avait bénéficié de conditions météorologiques particulièrement favorables en Europe.

Dans un contexte faiblement inflationniste des coûts des matières premières et déflationniste pour l'énergie, l'effet prix s'inscrit à +0,3%.

        
                                                                             Evolution
                                                      Evolution  Evolution   structure
                                      C.A.    C.A.    structure  structure   et change
        En millions d'euros          T1 2014 T1 2015   réelle   comparable comparables
        POLES
        Matériaux Innovants[1]        2,175   2,385      9.7%       9.8%       2.0%
        Vitrage                       1,159   1,285     10.9%      10.8%       5.8%
        Matériaux Haute Performance   1,018   1,104      8.4%       8.8%      -2.2%
        Produits pour la
        Construction[1]               2,757   2,833      2.8%       3.1%      -3.0%
        Aménagement Intérieur         1,452   1,541      6.1%       6.1%       0.9%
        Aménagement Extérieur         1,318   1,307     -0.8%      -0.1%      -7.2%
        Distribution Bâtiment         4,361   4,315     -1.1%      -0.8%      -2.6%
        Conditionnement (Verallia)      822     550    -33.1%       0.9%       2.5%
        Ventes internes et divers      -241    -224      ---        ---         ---
        ZONES GEOGRAPHIQUES
        France                        2,872   2,731     -4.9%      -4.7%       -4.7%
        Autres pays d'Europe
        occidentale                   4,150   4,275     3.0%        3.2%       0.9%
        Amérique du Nord              1,436   1,245    -13.3%       9.0%       -9.7%
        Pays émergents et Asie        1,905   2,087      9.6%       9.4%       4.0%
        Ventes internes                -489    -479       ---        ---         ---
        GROUPE                        9,874   9,859     -0.2%       3.0%       -1.2%

[1] Y compris les éliminations inter-activités.

Performances des Pôles (à données comparables)

Le chiffre d'affaires du Pôle Matériaux Innovants progresse de +2,0%.

        
        - Le Vitrage poursuit sa reprise (+5,8%). L'activité automobile progresse
          nettement dans toutes les zones géographiques, hormis au Brésil. Le marché de la
          construction reste très dynamique en Asie et pays émergents, mais se replie en
          Europe occidentale avec une stabilité des prix.
        - Les Matériaux Haute Performance (MHP) se contractent de -2,2%. L'Asie et les
          pays émergents restent positifs sur une base de comparaison élevée. Le recul des
          Céramiques freine l'activité principalement en Amérique du Nord, particulièrement
          affectée par la chute des ventes des proppants liée à la crise du marché du
          pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Le Pôle Produits pour la Construction (PPC) voit ses ventes décroître de -3,0%, freinées par les Produits d'Extérieur aux Etats-Unis et l'Aménagement Intérieur en France et en Allemagne.

        
        - L'Aménagement Intérieur s'inscrit à +0,9%. En Europe de l'Ouest, les
          volumes se maintiennent malgré un marché de la construction en net repli en France
          et l'effet de base en Allemagne ; la pression sur les prix se poursuit dans un
          environnement de coûts déflationniste. L'Asie et les pays émergents confirment leur
          bonne performance à l'exception du Japon. Aux Etats-Unis, les marchés de la
          construction restent bien orientés.
        - L'Aménagement Extérieur voit son chiffre d'affaires (-7,2%) être fortement
          affecté par les Produits d'Extérieur aux Etats-Unis. L'absence de campagne
          promotionnelle habituelle dans le métier du Roofing a tiré les volumes vers le bas
          mais permis une bonne résistance des prix. La croissance des Mortiers est freinée
          par la base de comparaison difficile en Europe. La Canalisation poursuit son rebond
          soutenu par les contrats d'exportation.

L'activité du Pôle Distribution Bâtiment recule de -2,6% sur une base de comparaison élevée au premier trimestre 2014 où l'activité avait crû de +8,1% par rapport à la même période de 2013. La France continue d'être affectée par la forte contraction de la construction neuve et par un marché de la rénovation atone. L'Allemagne se replie principalement en raison d'un effet de base particulièrement défavorable. Le Royaume-Uni, les pays nordiques et le Brésil affichent un bon niveau de croissance.

Le Pôle Conditionnement (Verallia) affiche une croissance interne de +2,5%. En Europe, la hausse des volumes de +3,4% confirme la reprise dans un environnement concurrentiel en termes de prix. L'Amérique latine continue à afficher un bon niveau de croissance du chiffre d'affaires uniquement grâce à l'évolution des prix qui reflète l'impact de l'inflation.

Analyse par grande zone géographique (à données comparables)

Conformément au scénario envisagé en février :

        
        - En France, le chiffre d'affaires recule (-4,7%), encore affecté par la
          détérioration du marché de la construction
        - Les autres pays d'Europe occidentale à +0,9%, sont freinés par le recul de
          l'Allemagne (-6,1%) sur une base de comparaison exceptionnellement élevée, avec un
          bon niveau de croissance au Royaume-Uni, en Scandinavie et en Espagne
        - L'Amérique du Nord se replie de -9,7% en raison du métier du Roofing et des
          Céramiques, malgré l'Aménagement Intérieur qui maintient sa bonne dynamique
        - L'Asie et les pays émergents progressent de +4,0% : l'Amérique latine et
          l'Europe de l'Est continuent à afficher une bonne performance, l'Asie recule
          légèrement en raison du Japon

Perspectives 2015

Après un premier trimestre marqué par une base de comparaison élevée en 2014, le Groupe maintient ses perspectives pour l'ensemble de l'année 2015 :

        
        - une reprise progressive en Europe de l'Ouest freinée par le recul de la
          France et avec des perspectives encore incertaines en Allemagne
        - l'Amérique du Nord devrait progresser, malgré un premier trimestre en
          retrait, soutenue par la poursuite de la bonne dynamique des marchés de la
          construction ; le métier du Roofing devrait progressivement s'améliorer
        - en Asie et pays émergents, nos activités devraient réaliser un bon niveau
          de croissance interne
        - les marchés de la consommationdes ménages devraient montrer une légère
          reprise en Europe

Le Groupe confirme ses priorités d'actions :

        
        - sa priorité à l'augmentation des prix de vente dans un contexte de
          faible hausse des coûts des matières premières et de déflation de l'énergie
        - son programme d'économies de coûts afin de dégager des économies
          supplémentaires de 400 millions d'euros par rapport à la base de coûts de 2014
        - un programme d'investissements industriels inférieur à 1 600 millions
          d'euros
        - son engagement en investissements R&D pour soutenir sa stratégie de
          différenciation et de solutions à plus forte valeur ajoutée
        - la cession de Verallia, qui se poursuit selon les prévisions avec des offres
          attendues pour le deuxième trimestre 2015
        - la poursuite du projet d'acquisition du contrôle de Sika

Dans ce contexte, le Groupe vise en 2015 une nouvelle amélioration du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables et le maintien d'un autofinancement libre élevé.

Calendrier financier

Résultats du premier semestre 2015 : 29 juillet 2015, après bourse.

Avertissement important - déclarations prospectives :

Ce communiqué contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats, aux métiers, à la stratégie et aux perspectives de Saint-Gobain. Ces déclarations prospectives peuvent être généralement identifiées par l'utilisation des termes " s'attendre à ", " anticiper ", " croire ", " avoir l'intention de ", " estimer " ou " planifier ", ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que Saint-Gobain estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait qu'elles ne constituent pas des garanties quant à sa performance future. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques, connus ou inconnus, d'incertitudes et d'autres facteurs, dont la plupart sont difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Saint-Gobain, et notamment les risques décrits dans la section " Facteurs de Risques " du Document de Référence de Saint-Gobain disponible sur son site Internet (http://www.saint-gobain.com). En conséquence, toute précaution doit être prise dans l'utilisation de ces déclarations prospectives. Ce document contient des informations prospectives qui ne peuvent s'apprécier qu'au jour de sa diffusion. Saint-Gobain ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d'une information nouvelle, d'un événement futur ou de toute autre raison.

Ce communiqué ne constitue ni une offre d'achat ou d'échange, ni une sollicitation d'une offre de vente ou d'échange d'actions ou autres titres de Saint-Gobain.

Pour toute information complémentaire, se reporter au site internet http://www.saint-gobain.com.

        
          Contacts analystes, investisseurs                    Contacts presse
        Gaetano TERRASINI   +33-1-47-62-32-52
        Vivien DARDEL       +33-1-47-62-44-29       Sophie CHEVALLON     +33-1-47-62-30-48
        Marine HUET         +33-1-47-62-30-93       Susanne TRABITZSCH   +33-1-47-62-43-25


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant