Saint-Gobain: Bryan Garnier positif avant l'AG de Sika.

le
0

(CercleFinance.com) - Les analystes de Bryan, Garnier & Co. confirment ce matin sur l'action Saint-Gobain alors que Sika, le chimiste suisse du bâtiment dont le groupe français essaie de prendre le contrôle depuis fin 2014, réunira dans moins d'une heure l'assemblée générale (AG) annuelle de ses actionnaires. A en croire Bryan Garnier, il est peu probable que quelque chose de 'significatif' en ressorte. En attendant, les analystes confirment leur conseil d'achat sur l'action Saint-Gobain, la valeur d'équilibre restant fixée à 42 euros.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 grappille 0,2%, l'action Saint-Gobain prend 0,3% à 38,7 euros.

Ce matin en effet, Sika a fait état d'un chiffre d'affaires 'record' pour le 1er trimestre 2016 de 1,3 milliard de francs suisses, soit une hausse de 6,6% dans la devise helvétique, et de 8,3% en monnaies locales (et avec les acquisitions). Faisant état d'un 'robuste début d'année', le chimiste suisse du bâtiment ajoute sans les détailler que les marges se sont de plus améliorées. Les objectifs annuels ont enfin été confirmés. Et ce alors que l'AG annuelle des actionnaires débutera à 13 heures à Baar, en Suisse.

Faut-il s'attendre à une nouvelle passe d'armes entre la direction de Sika d'un côté, et de l'autre les actionnaires familiaux, les Burkard-Schenker, associés à Saint-Gobain ? Pas selon Bryan Garnier : 'nous doutons que quoi que ce soit de significatif se produise à l'occasion' de l'assemblée générale, indique une note. En effet, la presse suisse a déjà rapporté que tous les administrateurs ont sollicité leur réélection. Selon plus, selon le journal 'Schweiz am Sonntag', le président de Sika, Paul Hälg, a déclaré que la direction demanderait de nouveau aux actionnaires de limiter les droits de vote des Burkard-Schenker. Bref, ni la composition du conseil d'administration, ni la répartition actuelle des voix (pour l'heure, le groupe a fait limiter le droits de vote des actionnaires familiaux, ce que ces derniers contestent en justice) ne devraient changer à l'issue de l'AG.

Selon Bryan Garnier, il faut plutôt surveiller la prochaine décision du tribunal de Zoug sur les droits de vote de Sika, qui n'est pas attendue avant l'été. Il s'agirait de plus d'une décision de première instance susceptible d'appel, d'où un risque de voir le dossier traîner encore deux ans de plus, supputent les spécialistes. C'est sans doute la raison pour laquelle Saint-Gobain et les Burkard-Schenker ont prorogé leur accord jusqu'à fin juin 2017, avec une option pour le repousser jusqu'à fin 2018.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant