Saint-Gobain a reçu cinq offres fermes pour Verallia

le , mis à jour à 19:41
0

* Bpifrance Participations pourrait prendre 10-30% de Verallia * Espoir d'un accord au T3 * Saint-Gobain pourrait retirer E3 mds de Verallia-sources (Actualisé avec précisions) par Gilles Guillaume PARIS, 4 juin (Reuters) - Saint-Gobain SGOB.PA a reçu cette semaine cinq offres fermes pour la reprise de sa filiale de conditionnement en verre Verallia, à laquelle Bpifrance Participations pourrait participer à titre minoritaire. "Nous avons reçu, pas plus tard qu'il y a deux jours, cinq offres fermes et financées, de très bonne qualité", a dit Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain, au cours de l'assemblée générale du groupe de matériaux de construction. "Nous sommes en train de les analyser. Nous avons en tête de choisir le mieux-disant, à la fois en terme de prix, de projet industriel, et aussi en essayant d'avoir une solution qui peut fonctionner sur le plan concurrentiel", a-t-il ajouté. Interrogé sur la perspective de voir la banque publique d'investissement (BPI) entrer à hauteur de 10% à 30% au capital de Verallia, en s'associant à un repreneur, industriel ou groupe d'investissement, Pierre-André de Chalendar a répondu: "C'est tout à fait possible que le cas échéant, ça se fasse." Il a ajouté que la BPI envisageait de participer à la reprise de Verallia de façon minoritaire et que Saint-Gobain ne voyait aucun inconvénient à un tel scénario. Le PDG de Saint-Gobain a toujours bon espoir qu'un accord soit conclu, une fois les représentants des salariés de Verallia consultés, dans le courant du troisième trimestre. En début d'année, des sources proches du dossier avaient estimé que Saint-Gobain pourrait retirer jusqu'à trois milliards d'euros de la vente de Verallia. Après avoir échoué en 2011 à introduire en Bourse l'ensemble de son activité conditionnement en verre (bocaux et bouteilles), Saint-Gobain a déjà vendu la partie américaine de sa filiale à l'irlandais Arda pour 1,7 milliard de dollars. Le solde de l'activité emploie environ 10.000 personnes, surtout en Europe, dont 1.900 en France sur six sites industriels. Le groupe de matériaux de construction a également confirmé jeudi lors de son AG ses objectifs annuels ainsi que son intention de prendre le contrôle de Sika SIK.VX , malgré l'opposition du chimiste suisse. "Au mois de décembre, j'ai annoncé deux projets majeurs qui s'inscrivent avec cohérence dans cette logique de marchés qui vont reconduire notre portefeuille d'activités: le processus de mise en vente de Verallia et la signature du contrat d'acquisition du contrôle de Sika", a déclaré Pierre-André de Chalendar aux actionnaires. "Ces deux opérations s'inscrivent parfaitement dans nos objectifs: renforcer notre développement dans les pays émergents et aux Etats-Unis, réduire l'intensité capital-risque du groupe et accroître la part des produits à valeur ajoutée", a-t-il poursuivi. (Avec Matthieu Protard, édité par Cyril Altmeyer)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant