Saint-Étienne vient à bout de Lorient

le
0
Saint-Étienne vient à bout de Lorient
Saint-Étienne vient à bout de Lorient

L'ASSE l'emporte 2 buts à 0 grâce à Mollo et Gradel. Les Lorientais réduits à 10 ont craqué en fin de match. Ils restent premiers non-relégables. Les Verts recollent à un point de Monaco à la cinquième place du championnat.


ASSE - Lorient
(2-0)

Y. Mollo (74'), M. Gradel (90') pour Saint-Etienne


72ème minute. Christophe Galtier, mécontent de la prestation offensive de ses joueurs, décide de remplacer Mevlut Erding par Yohan Mollo. Coaching gagnant ! Sur son premier ballon, le nouvel entrant déclenche une belle frappe des 20 mètres. Mehdi Mostefa se trouve sur la trajectoire et dévie le ballon dans ses propres buts. Un but qui tombe à pic pour Saint-Étienne qui filait tout droit vers un 0-0 peu emballant. Les Verts, sûrement fatigués après leur qualification en Coupe de France à Boulogne mardi soir, empochent les trois points au terme d'un tout petit match. Lorient pouvait prétendre à mieux et manque une belle occasion de prendre ses distances avec Toulouse, premier relégable, à deux points derrière.
Une bien triste première période
À l'occasion de la journée de la femme, c'est Sarah Palacin, joueuse de l'ASSE qui donne le coup d'envoi fictif de cette rencontre dans un Chaudron aux trois-quarts plein. Suite aux nombreux jets de projectiles lors de Saint-Étienne–PSG le 25 janvier dernier, la Ligue a décidé de fermer le kop nord de Geoffroy-Guichard pour ce Sainté–Lorient. Pour protester contre cette décision, le kop sud fait grève des encouragements pendant les 10 premières minutes. Seules des banderoles et insultes contre la LFP et ses dirigeants animent les tribunes. Sur la pelouse, les joueurs font grève eux aussi. Les attaquants des deux équipes, souvent cherchés mais rarement trouvés, manquent de réalisme devant le but à l'image d'Erding qui ne croise pas assez ses têtes (15è, 30è). Les Verts font tourner le ballon mais manquent terriblement de précision dans les centres ou la dernière passe. Les Merlus, quant à eux, procèdent par contres avec Philippoteaux puis Jeannot. Des situations dangereuses qui sont toutefois bien gérées par une charnière ligérienne inédite composée de Loïc Perrin et Benjamin Karamoko, qui fête sa première titularisation en L1. Dernières situations chaudes avant la pause avec Romain Hamouma et Max-Alain...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant