Saint-Etienne : Ruffier scandalisé par les affirmations d'Aulas

le
0
Saint-Etienne : Ruffier scandalisé par les affirmations d'Aulas
Saint-Etienne : Ruffier scandalisé par les affirmations d'Aulas

« Scandaleux », « honteux », les mots ne manquent pas à Stéphane Ruffier pour dire combien les affirmations de Jean-Michel Aulas dimanche soir l'ont retourné. Après le derby remporté dans les arrêts de jeu par l'Olympique Lyonnais sur la pelouse de Saint-Etienne (2-1), le président de l'OL a affirmé qu'il avait été frappé dans le dos dans le tunnel par le gardien de but des Verts après avoir cherché à s'interposer entre le médecin du club et l'entraîneur des gardiens de l'ASSE, Fabrice Grange. Un récit totalement faux à en croire Ruffier, qui accuse à son tour Aulas de propos mensongers.

« Il n'aurait pas pu faire une interview? »

« Il y avait une altercation dans laquelle je n'étais pas impliqué, raconte l'international français dans une interview à paraître mardi dans le journal Le Parisien. Mon entraîneur des gardiens, Fabrice Grange, était entouré de pas mal de gens qui le poussaient. Jean-Michel Aulas est arrivé, je ne sais pas pourquoi. Je n'ai fait que le repousser. Il dit que je l'ai frappé dans le dos, c'est scandaleux ! Si je l'avais fait, il n'aurait pas pu faire une interview avec Canal Plus trois minutes plus tard? »

Romeyer avant lui?

« Je n'attaque pas les gens dans le dos, et d'ailleurs je n'attaque personne, ce n'est pas mon éducation. Ses déclarations sont honteuses », ajoute Ruffier, rejoint dans son sentiment par son président, Roland Romeyer. Un peu plus tôt, le président du directoire du club stéphanois avait lui aussi sous-entendu que si Ruffier avait vraiment frappé le président lyonnais, ce dernier n'aurait pas été en état de s'exprimer ensuite. « Si Ruffier avait voulu mettre une trempe à Jean-Michel Aulas, il aurait transpercé les murs. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant