Saint-Etienne moins mauvais que Rennes

le
0
Saint-Etienne moins mauvais que Rennes
Saint-Etienne moins mauvais que Rennes

Saint Etienne s'est imposé 1-0 à Rennes pour le compte de la 24ème journée de Ligue 1. Grâce à cette victoire, les Verts remontent à la 5ème place du classement.

Stade rennais 0–1 AS Saint-Étienne

But : Mouss Bayal Sall (73e) pour les Verts

Le ballon n'est pas leur ami. Des contrôles ratés, des mauvaises passes, des centres manqués, des conduites de balles approximatives, des passements jambes inoffensifs, un arbitre peu inspiré. Le niveau est tellement faible que la tentation de zapper est forte. Nul ne doute que sur France 2, l'ancien président Sarkozy offre plus de spectacle. Il faut une tête de l'incontournable capitaine stéphanois Moustapha Bayal Sall pour décanter cette purge.

Les galères de Courbis


Comme un symbole, l'homme de cette première mi-temps se nomme Alexander Soderlund. Malgré ses lacunes techniques, l'attaquant norvégien parvient à jouer les points d'ancrage, bien aidé par une défense rennaise fébrile. Mais il n'y a pas que la défense, l'équipe entière est apathique. Le 4-3-3 de Rolland Courbis ne ressemble à rien. Son milieu de terrain est fantomatique, laissant tout loisir à Saint Etienne de récupérer les ballons et "construire" le jeu. Coupée en deux, l'équipe rennaise fait peine à voir. D'un côté, un bloc défensif composé de six joueurs. De l'autre quatre éléments qui attendent devant sans parvenir à combiner. Bilan : aucun tir cadré à la fin de la première période. Bien qu'évoluant à l'extérieur, Saint-Etienne domine. Les Verts passent sur les côtés où Monnet-Paquet, se distingue par sa vitesse, bien aidé par quelques rares dédoublements de son latéral droit Théophile-Catherine. Sur le flanc gauche, Jean-Christophe Bahebeck ne manque pas de bonne volonté, mais son niveau technique ne lui permet pas de profiter de sa vitesse. Lorsqu'il possède un petit avantage sur son défenseur, il le perd à cause d'un mauvais contrôle ou d'une conduite de balle approximative. Dominateurs, les Stéphanois auraient dû bénéficier d'un pénalty pour un tacle appuyé de Mexer sur Monnet-Paquet.

Le récital du moins mauvais


Paul George Ntep sort, Benjamin André rentre. Ce changement sanction, intervient juste après la pause. L'international français n'a rien montré de ses qualités. Aligné sur le côté gauche, il n'a pas fait la…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant