Saint-Etienne mise sur le design pour son nouveau centre commercial

le
0
Vue d'artiste du projet de centre commercial Steel, à Saint-Etienne. (Copyright 2015 APSYS webdesign)
Vue d'artiste du projet de centre commercial Steel, à Saint-Etienne. (Copyright 2015 APSYS webdesign)

(AFP) - Saint-Etienne va se doter d'un nouveau centre commercial, représentant un investissement de 150 millions d'euros, dont l'audacieux parti pris architectural traduit les ambitions de la ville dans le domaine du design.

Cet équipement de 70.000 mètres carrés marquera l'entrée Est de la préfecture de la Loire, ville labellisée "creative design" par l'Unesco.

C'est sur une friche de 16 hectares que l'établissement public d'aménagement (EPA) de Saint-Etienne s'apprête à vendre à l'opérateur immobilier français Apsys, que doit ouvrir fin 2018 cet espace commercial et de loisirs, en contrebas de l'autoroute A72 reliant Lyon à Clermont-Ferrand.

Ce "bijou architectural", baptisé Steel, "constituera le premier signal d'art moderne de notre ville adressé aux visiteurs", explique le maire de la ville, Gaël Perdriau (Les Républicains).

Mais son objectif est d'abord commercial: réduire les achats, évalués à plusieurs centaines de millions d'euros par an que réalisent les habitants de l'agglomération sur Givors (Rhône) et le reste de l'agglomération lyonnaise. Et de faire revenir une partie de la clientèle de la plaine du Forez sur ce site où travailleront 600 personnes.

Le cahier des charges prévoit que les futurs magasins, appartenant à l'univers de l'équipement de la maison, privilégieront des enseignes absentes de l'agglomération. "Ils devront avoir une surface minimale de 400 mètres carrés pour ne pas concurrencer le commerce du centre-ville", ajoute le premier magistrat.

Pour lui, "l'hyper-centre, situé à 2,5 kilomètres, soit cinq minutes en voiture de l'actuelle friche industrielle, devrait en recevoir des retombées positives".

Un avis que ne partagent pas ses opposants de gauche, qui évoquent ce weekend dans un communiqué "un choix politique mortifère pour le centre-ville".

Avec pour locomotive une grande surface de bricolage de 14.000 mètres carrés, une jardinerie, une grande surface de sport, des enseignes de décoration, et un pôle design pour servir de vitrine aux jeunes talents, une soixantaine de magasins, dont une dizaine dédiée à la restauration et un hôtel, sont attendus.

"C'est la première fois que nous répondions à une consultation dans laquelle le critère +design+ constituait 15% de la note attribuée au projet", souligne Maurice Bansay, le président d'Apsys.

Annonçant une ouverture en décembre 2018, il précise que cette réalisation sera "la référence" de son groupe de 260 personnes, présent en France et en Pologne, "en matière d'espaces commerciaux d'entrée de ville".

Une résille métallique d'avant garde

Avec 70.000 mètres carrés construits, dont 52.000 m2 de surfaces de vente, l'investissement sera "le plus gros de ces trente dernières années sur notre territoire dont il constituera un marqueur. Et une vitrine, au même titre que le musée d'Art moderne, le stade Geoffroy-Guichard ou la Cité du Design", selon le premier magistrat stéphanois.

Steel disposera d'une offre de loisirs "indoor" innovante, sur 5.000 m2, et d'une Cité des Enfants, selon un concept élaboré par la Cité des sciences et de l'industrie de La Villette.

Son approche environnementale se veut ambitieuse, avec notamment un projet de géothermie sur nappe minière, en partenariat avec l'Ecole des Mines de Saint-Etienne.

Au plan architectural, les façades seront habillées d'une résille métallique et lumineuse dessinée par Joran Briand (créateur de la résille béton du Mucem, à Marseille), "grâce à l'assemblage d'éléments d'aluminium extrudé, selon un principe jamais utilisé auparavant. Une véritable prouesse technique", affirment les dirigeants d'Apsys.

Sa toiture spectaculaire, dont la flèche culminera à 25 mètres du sol, épousera les lignes du paysage stéphanois. Le centre offrira 2.150 places de parking, mais aussi un axe végétal de 3,7 hectares accueillant bassins et clairières.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant