Saint-Etienne, la grande inconnue

le , mis à jour à 12:41
0
Saint-Etienne, la grande inconnue
Saint-Etienne, la grande inconnue

Auteur d'un début de saison mitigé, Saint-Etienne n'apparaît pas aussi serein que les saisons passées. Le début d'une saison de transition pour Galtier et ses hommes ?

Ce n’est pas la crise, mais l’AS Saint-Etienne a connu des périodes plus favorables. Pourtant, le premier match officiel de la saison, le 30 juillet dernier, laissait envisager le meilleur : une victoire nette et sans bavure 3-0 sur le terrain des Roumains de Targu Mures. Mais, depuis le retour à Geoffroy-Guichard et la défaite surprise 1-2, plus rien ne va plus, ou presque. En Ligue 1 ? Ce n’est pas terrible, avec une défaite à Toulouse (1-2) et un nul à domicile face à Bordeaux (1-1). En Ligue Europa ? Ça ne s’est guère arrangé cette semaine avec le nul (1-1) concédé jeudi contre la modeste formation moldave du FC Milsami Orhei. En ce début de saison, Sainté vacille et plusieurs éléments n’incitent pas à l’optimisme


Le retour de bâton ?

Depuis plusieurs saisons, Christophe Galtier arrive à tirer le meilleur de ses joueurs. Sans avoir le meilleur budget du championnat, les Verts ont réussi à finir dans les cinq premiers depuis 2013, remportant la Coupe de la Ligue cette même année et se qualifiant pour l’Europe par la même occasion. Le club est ambitieux, les supporters sont enthousiastes. Mais il n’est pas certain que les paris tentés par Galtier et ses dirigeants sur le marché des transferts chaque saison soit toujours des réussites. Pour l’instant, cela a plutôt réussi (Tabanou, Théophile-Catherine, Lemoine,…). Mais cette année ?


Une attaque à 12 buts

À ce sujet, les mouvements dans l’attaque stéphanoise font débat. Le club, en besoin constant de liquidité pour être pérenne, doit vendre. Gradel, 17 buts la saison passée en Ligue 1, est parti en Angleterre pour 10 millions d’euros. Erding (8 buts) et van Wolfswinkel (5 buts) ont aussi quitté le club. Pour les remplacer, les Verts ont misé sur plusieurs joueurs, peu chers, mais dont l’efficacité devant le but laisse perplexes nombre de fans.

Nolan Roux a marqué 9 buts en championnat (en 33 matchs joués à Lille), Bahebeck 2 buts (en 15 matchs au PSG) et Maupay 1 but (en 13 matchs à Nice). Au total, ils n’ont donc inscrits que 12 réalisations à trois. Parmi l’élite, Nolan Roux n’a jamais dépassé la barrière des dix buts en une saison, alors que Bahebeck et Maupay sont jeunes et ont du potentiel, mais n’ont encore jamais été des titulaires en puissance. Des indices qui laissent penser à une saison difficile dans ce domaine, même avec la venue de Valentin Eysseric récemment.


Ruffier n’est plus une muraille

L’attaque étant la grande inconnue, Saint-Etienne devrait donc s’appuyer sur sa défense, solide la saison passée, avec seulement 30 buts encaissés (2eme meilleure équipe de Ligue 1 dans son domaine derrière Monaco). Mais en ce début d’année, la sérénité est loin d’être présente à l’arrière et Stéphane Ruffier en est le parfait exemple. Gardien de but numéro 3 des Bleus, il est habituellement l’homme qui rassure.

Là, en deux matchs de championnat, il a déjà encaissé 3 buts, tous sur coup-franc. La position de son mur, notamment à Toulouse, aurait sans doute pu être plus efficace pour contrer les frappes de Braithwaite et de Ben Yedder. Ses qualités ne sont pas remises en question, mais ces erreurs inhabituelles pour lui, sont certainement les symboles des doutes qui règnent actuellement dans le vestiaire. 


L’année de trop pour Galtier ?

Partira, partira pas ? La question était sur toutes les lèvres en fin de saison dernière. Christophe Galtier, à la tête de l’équipe première depuis 2009 se lasserait-il ? Visiblement non puisqu’il a prolongé en juin dernier jusqu’en 2018. Mais les différentes interviews données au cours de l’année passée laissent clairement la porte ouverte à d’autres opportunités (Angleterre..). Preuve peut-être que la fin d’un cycle approche et que son discours s’essouffle ? Il est trop tôt pour le dire encore, mais la réaction de ses joueurs lors des prochaines rencontres, notamment à Lorient dimanche puis en retour de Ligue Europa jeudi prochain, devrait donner une indication à ce sujet.

Par Tony David 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant