Saint-Etienne : Galtier jusqu'en 2018

le
0
Saint-Etienne : Galtier jusqu'en 2018
Saint-Etienne : Galtier jusqu'en 2018

Christophe Galtier a officiellement prolongé jeudi son contrat pour deux saisons supplémentaires avec l'AS Saint-Etienne avec qui il est désormais lié jusqu'en juin 2018.

L’officialisation était attendue, elle est intervenue jeudi matin. Christophe Galtier sera bien l’entraîneur de Saint-Etienne la saison prochain. Le technicien de 48 ans signera à son retour de vacances une prolongation de contrat de deux saisons qui le liera avec les Verts jusqu’à l’été 2018. « Cet accord conforte le projet sportif de l’ASSE, lequel s’est traduit, depuis la nomination de l’entraîneur stéphanois à la tête de l’équipe professionnelle fin 2009, par une constante progression des résultats », précise le site officiel du club forézien.

Réaction de Christophe Galtier
Je suis très heureux d'avoir conclu cet accord pour prolonger l’aventure mais aussi très touché par la confiance que me témoignent Bernard Caïazzo et Roland Romeyer.  C’est un club dans lequel je grandis et qui grandit aussi. Nous cherchons toujours à progresser même si la concurrence est rude. Nous bâtissons saison après saison. Il y a un attachement très particulier à cette couleur verte.  Quand on a du cœur, on ne peut pas rester insensible à ce que représentent le Chaudron et ses supporters.

Réaction de Roland Romeyer (président du directoire)
Il existe une véritable osmose entre Christophe Galtier et l’ASSE. C’est une fierté pour le club d’avoir le même entraîneur depuis cinq ans et demi. Son profil est celui de l’entraîneur moderne : excellent technicien et véritable manager. Il a le sens des relations humaines et cette autorité naturelle qui lui permet de mobiliser les joueurs dans la durée. Bernard Caïazzo et moi-même apprécions sa volonté constante de progresser. Comme il le dit lui-même, Christophe grandit avec le club.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant