Saint-Etienne et Rennes optent pour l'abstention

le
0
Saint-Etienne et Rennes optent pour l'abstention
Saint-Etienne et Rennes optent pour l'abstention

Au terme d'un match banal, Stéphanois et Rennais se sont séparés sur un match nul (1-1). Saint-Etienne n'est pas parvenu à percer le bloc rennais tandis que le Stade Rennais n'a pas réussi à prendre le contrôle du ballon.

AS Saint-Étienne 1-1 Stade rennais

Buts : Valentin Eysseric (78e, sp) pour Sainté // Pedro Henrique (40e) pour Rennes

Les mauvaise langues se moquaient de ce Saint-Etienne-Rennes comme affiche de la 17e journée. Et bien les mauvaises langues avaient raison. Non, le choc du dimanche soir qui n'en était pas un. Entre des Stéphanois tristes à mourir offensivement et des Rennais qui donnent l'impression d'avoir peur de joueur au foot malgré leur potentiel, c'est un petit miracle que le match ne se soit pas soldé par un 0-0. Certes, c'est honorable de vouloir diversifier les matchs du dimanche soir, mais si c'est pour que ça ressemble à ça, la France du foot se contentera volontiers des démonstrations parisiennes, de la débandade lyonnaise et des approximations marseillaises...

Les Verts en panne d'inspiration


C'est Saint-Etienne qui rentre le mieux dans son match. Dominateurs, les Verts s'installent peu à peu dans le camp rennais, mais ont du mal à être incisifs dans le dernier geste. Quand ce n'est pas Monnet-Paquet qui tape une tête trop molle, c'est Cohade qui fait un contrôle trop long. Les Stéphanois ont le contrôle du ballon mais sont très peu créatifs offensivement. Incapables de combiner dans l'axe ou d'aller chercher les un contre un, toutes les actions se terminent par un centre au petit bonheur la chance. En face, Rennes n'arrive pas à avancer ou à toucher ses joueurs offensifs. Mais grâce à la tristesse de l'animation stéphanoise, le solide bloc rennais prend petit à petit confiance et explose en contre.

Ce sont d'ailleurs les Bretons qui se procurent la première occasion franche du match, sur une belle frappe lointaine de Pedro Henrique, repoussée par Stéphane Ruffier (21e). A l'origine de l'occasion, la première passe éclair de Quintero, qui monte en puissance. Pendant quinze minutes, plus grand-chose. Le rythme, déjà peu élevé, baisse encore un peu. Jusqu'à ce que Giovanni Sio combine avec Cheikh M'Bengue sur le côté gauche, avant de centrer pour Pedro Henrique, qui n'a plus qu'à la pousser au fond. Cinq minutes plus tard, Saint-Etienne se crée sa première occasion, avec une tête de Loïc Perrin sur coup-franc. Trop tard, les Verts sont menés à la pause.
[H2…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant