Saint-Étienne et le piège roumain

le
0
Saint-Étienne et le piège roumain
Saint-Étienne et le piège roumain

Un an après l'élimination catastrophique du rival lyonnais en barrage de la Ligue Europa face à l'Astra Giurgiu, les Verts se déplacent à leur tour sur la pelouse d'un club roumain pour le troisième tour aller de qualification à cette même compétition. Favoris, comme l'étaient les Lyonnais, les Stéphanois doivent absolument éviter de tomber dans un piège similaire.

Le 28 août 2014, les joueurs de l'Olympique lyonnais battaient la très modeste équipe roumaine de l'Astra Giurgiu à l'extérieur. Un succès un but à zéro en retour des barrages pour la Ligue Europa pas suffisant pour que les Français se qualifient. La faute à un match aller catastrophique à Gerland. Défaits deux buts à un sur leur pelouse, les Gones avaient dit adieu à leur dernière chance de disputer une compétition européenne. Une désillusion proportionnelle au nombre d'années successives passées à jouer l'Europe. Une catastrophe d'autant plus difficile à assumer que partout en France, mais surtout dans la ville rivale de Saint-Étienne, tout le monde y allait de sa raillerie pour évoquer cette déconvenue. Aujourd'hui, c'est au tour des Verts d'affronter une équipe roumaine que tout le monde dit à sa portée, mais qui pourrait lui réserver quelques surprises. L'objectif est simple : se qualifier pour les barrages et, surtout, ne pas faire une Astra. Car les rivaux n'attendent que ça...

Le match piège par excellence


Si les joueurs de Christophe Galtier partent largement favoris pour cette double confrontation face à l'ASA Târgu Mureş, c'est bien évidemment qu'ils sont considérés comme supérieurs sur le papier. Seulement, le papier ne fait pas tout, et l'ignorance peut conférer aux parieurs français un optimisme démesuré. Pourtant, les Verts vont devoir livrer une sacrée bagarre face à une équipe surprenante. L'ASA Târgu Mureş, deuxième du dernier championnat roumain derrière le Steaua Bucarest, a réalisé une saison étonnante de régularité. D'autant plus qu'il s'agissait, en début de saison dernière, d'un club promu. Outre ce beau parcours en championnat, les hommes de Vasile Miriuță sont les champions en titre de la Supercupa României, compétition qu'ils avaient remporté en battant en finale le Steaua. Et si aucun nom de l'effectif roumain ne sonne familier, c'est parce que, comme pour de nombreuses équipes qu'on retrouve à ce niveau de la compétition, l'accent est mis sur la force du collectif.

Passé par Saint-Étienne entre 2011 et 2013 et à l'entraînement avec l'ASA Târgu Mureş cet été, Bănel Nicoliţă connaît bien la force des adversaires des Verts. "À Târgu Mures, il n'y a pas vraiment de grosses individualités. C'est avant tout un groupe uni, solidaire, une équipe qui possède pas mal d'expérience et ne prend pas beaucoup de buts",…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant