Saint-Étienne-du-Rouvray : le casse-tête de la protection des églises

le , mis à jour le
1
L'église de Saint-Étienne-du-Rouvray a été visée par une attaque mardi 26 juillet.
L'église de Saint-Étienne-du-Rouvray a été visée par une attaque mardi 26 juillet.

La prise d'otages ce mardi matin dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray, au sud de Rouen, pose la question de la protection des lieux de culte catholique. Un problème déjà soulevé l'année dernière après les révélations du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur l'attentat déjoué qui visait « une à deux églises » à Villejuif.

>> À lire aussi :

EN DIRECT - Saint-Étienne-du-Rouvray : les deux assaillants fiché S

« Cette fois-ci sans doute (?), c'étaient les chrétiens, les catholiques de France qui étaient visés, pour la première fois », avait alors expliqué le Premier ministre Manuel Valls au micro de France Inter quelques jours après l'arrestation de l'étudiant en informatique Sid Ahmed Ghlam, alors suspecté d'avoir projeté une attaque contre les deux églises d'Ile-de-France.

Le chef du gouvernement avait alors assuré que « la protection des lieux de culte » serait « assurée » tandis qu'un télégramme envoyé à toutes les préfectures évoqué par le ministère de l'Intérieur demandait aux préfets de « prendre contact avec les paroisses pour évaluer leur besoin en sécurité », indiquait La Croix. Une « adaptation » du plan Vigipirate mis en place après les attentats de janvier 2015 aux menaces contre les lieux de culte catholique avait ainsi été annoncée par le gouvernement.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 il y a 4 mois

    on a résolu le problème , elles ne sont pas protégées (sauf exception rarissime).