Saint-Étienne a azéri comme ça

le
0
Saint-Étienne a azéri comme ça
Saint-Étienne a azéri comme ça

Les Verts aiment visiblement se faire peur. Bousculant pendant vingt-cinq minutes, bousculé jusqu'à la fin, Sainté s'en sort une nouvelle fois avec un but d'écart face au petit Azéri. Pas vraiment convaincant, mais payant. Et c'est bien là tout ce qui compte.

FK Qabala 1-2 AS St-Étienne

Buts : Gurbanov (39e) pour Qabala // Tannane (45e+1) et Beric (52e) pour l'ASSE

On dit souvent que les premières minutes d'une rencontre ne veulent pas dire grand chose. Le petit est excité comme un rat, gonflé des espoirs d'arracher un résultat inespéré, tandis que le gros s'étire doucement, déployant ses griffes de carnivore en faisant le dos rond. Mais quitte à jouer au chat et à la souris, c'est plutôt le scénario de Tom et Jerry qu'a, le temps d'une mi-temps, semblé adopter ce Qabala-Saint-Étienne. Un match où les Verts - le gros matou - auraient pu attraper leur proie dès le début d'épisode, sans savoir que la petite souris avait plus de ressources que prévu. l'ASSE s'en sort sérieusement et creuse le trou avec Mayence, défait à Anderlecht, et c'est déjà suffisant. Alors si, en plus, un attaquant a pu marquer…

Changement de script


De toute évidence, Kévin Monnet-Paquet aurait aimé planter. Un but d'entrée et c'était l'assurance d'un match maîtrisé avec poigne, douchant les espoirs de la petite bête de ce groupe C. Mais sa frappe un poil trop centrée sur les coussinets de Bezotosniy, et voilà que le script était changé (1e). Pour ne pas être surpris, il convient de maîtriser les us des dessins animés pour enfants : le méchant ne meurt jamais et la petite bête trouve toujours un moyen de s'échapper. Pas étonnant d'assister alors à un ersatz de confrontation de Coupe de France entre Saint-Étienne et cette curieuse équipe au maillot rouge et noir à la guigampaise. EAG saison 2010-2011, plus exactement, époque National. Parce qu'au vue des premières minutes, il ne fait nul doute que les visiteurs sont au-dessus. 79% de possession après dix minutes, Sainté presse, récupère, passe à Tannane, est dangereux. Le jeunot, pour parler de lui, se démerde avec talent, pique des sprints, repique dans l'axe… épique.

Mais insidieusement, le bon gros chasseur à la liquette verte s'assoupit. Qabala respire, tente quelques sorties. Jerry reprend le dessus. Pogba évite miraculeusement le carton rouge après un accrochage de maillot en dernier défenseur…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant