Saint-André : " Besoin de résultats et de confiance "

le
0
Saint-André : " Besoin de résultats et de confiance "
Saint-André : " Besoin de résultats et de confiance "
A trois semaines du premier test-match de la tournée d'automne du XV de France, contre les Fidji, à Marseille, Philippe Saint-André annoncera dimanche à 19h la liste des trente joueurs retenus pour un deuxième stage préparatoire. Avant cette annonce, le sélectionneur fait le point sur les défis qui attendent les Bleus et sur sa situation personnelle.

Le rugby français n'avait pas connu pareille période de doute depuis de nombreuses années. Critiqué, Philippe Saint-André reste pourtant à la barre d'un groupe tricolore en manque de résultats depuis un an, et qui sort d'une saison 2013-2014 très décevante. A trois semaines du premier test-match de la tournée d'automne, contre les Fidji à Marseille, « PSA » s'est longuement confié à nos confrères de La Provence. « Il nous reste onze matchs avant le Mondial et cette tournée sera effectivement importante. D'ailleurs, nous avons ouvert le groupe et de nouvelles têtes devraient apparaître lors de ces tests. Désormais, nous avons besoin de résultats et de confiance. »

« On ne joue pas au ping-pong ! »

De nouvelles têtes qui ont déjà émergé lors du premier stage préparatoire, au début du mois. Ce dimanche, à 19h, l'ancien entraîneur de Toulon annoncera une nouvelle liste de trente joueurs appelés à participer à un second stage préparatoire (26-29 octobre). Trente joueurs parmi lesquels Saint-André désignera les 23 qui resteront en place en novembre pour affronter les Fidji, l'Australie et l'Argentine. Une liste dont ne fera pas partie François Trinh-Duc, gravement blessé au tibia. « C'est difficile d'avoir un fil conducteur et de s'appuyer sur une ossature, car on ne joue pas au ping-pong ; on pratique un sport de combat. Au cours des prochains mois, on va être ainsi privés de François Trinh-Duc et de Fred Michalak, deux des grands demis d'ouverture du XV de France. »

« Le poste de sélectionneur est exposé, mais tellement excitant »

Sur un plan personnel, Philippe Saint-André se prépare à vivre sa première année Coupe du Monde en tant que sélectionneur. Avec la lourde tâche de faire au moins aussi bien que ses prédécesseurs, Bernard Laporte et Marc Lièvremont, finalistes avant lui. « Avec la configuration actuelle du rugby français, le constat est le suivant : tu entraînes, mais tu subis beaucoup de choses. C'est difficile d'imposer des conditions comme tu le fais quand tu es coach d'un club. Dès lors, il faut s'adapter, concède l'ancien ailier international dans La Provence. Le poste de sélectionneur est exposé, mais en même temps, il est tellement excitant ! Je ne vais donc pas me plaindre. J'ai la chance de vivre de ma passion, d'avoir été joueur, capitaine et maintenant entraîneur de cette équipe de France. C'est fabuleux. Du coup, on va tout mettre en ½uvre pour accomplir une saison 2014-2015 de très haut niveau. » Une saison qui débutera dans un stade Vélodrome flambant neuf, le 8 novembre, face aux Fidji (17h45).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant