Saïd Arif : djihadiste en fuite

le
0
PORTRAIT - Condamné en 2007 pour avoir projeté des attentats entre autres contre la Tour Eiffel et le Forum des Halles, l'islamiste radical a disparu le week-dernier. Cette fuite montre les failles dans le suivi des terroristes en France.

Visage fermé, lunettes strictes, le barbu Saïd Arif, 47 ans, n'est pas un second couteau. Cet islamiste radical qui a disparu des radars de l'antiterrorisme en rompant son assignation à résidence en Auvergne, le 11 mai dernier, est considéré par le juge Bruguière, qui le fit extrader, comme «un homme dangereux, alliant le charisme d'un chef de réseau et le savoir-faire d'un artificier». Interpol a publié vendredi une «notice rouge» signifiant sa «demande d'arrestation en vue d'extradition».

Le 21 mars dernier, avant de disparaître, Arif déclarait cyniquement dans un journal local: «Les attentats suicides ayant une dimension économique sont le meilleur moyen de lutte pour les islamistes. Avec une voiture piégée, vous t...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant