Sahara Occidental-Rabat exige le départ de 84 membres de l'Onu

le
0
    RABAT, 17 mars (Reuters) - Les autorités marocaines ont 
demandé le départ de 84 membres du personnel de l'Onu au Sahara 
occidental, à la suite de propos jugés inacceptables tenus par 
Ban Ki-moon, secrétaire général de l'organisation, a-t-on appris 
jeudi de source officielle à Rabat.  
    Les militaires et les casques bleus de la mission des 
Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara 
occidental (Minurso) ne sont pas concernés, a-t-on précisé, 
ajoutant qu'aucune visite de Ban au Maroc n'était à l'ordre du 
jour. Le secrétaire général, qui avait prévu de s'y rendre cette 
année, y a renoncé mercredi.  
    Rabat lui reproche d'avoir manqué à son devoir de 
neutralité, la semaine dernière, en utilisant le terme 
"occupation" pour qualifier la présence marocaine au Sahara 
occidental, territoire sous le contrôle du royaume chérifien 
depuis 1975.   
     
 
 (Aziz El Yaakoubi, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant