Sagnol agacé par le manque d'objectivité des médias

le
0
Sagnol agacé par le manque d'objectivité des médias
Sagnol agacé par le manque d'objectivité des médias
Avec un total de dix-sept points à l'issue des huit premières journées, Bordeaux réalise un excellent début de saison. Jeudi, Willy Sagnol a pourtant été une nouvelle fois obligé de le rappeler aux journalistes, qui semblent à ses yeux volontairement l'occulter.

Willy Sagnol, craignez-vous ce déplacement à Reims ?
Malgré tout le respect que l'on a pour Reims, ce qui nous intéresse, c'est ce qu'on peut faire, ce qu'on a envie de faire. On reste sur une belle semaine, avec sept points pris sur neuf, mais ils ne seront valorisés que s'il y a de la performance dans le jeu vendredi.

Le mauvais début de saison rémois vous permet-il d'aborder cette rencontre avec confiance ?
Il y a eu un changement d'entraineur à Bordeaux comme à Reims (arrivée de Jean-Luc Vasseur). Les dynamiques sont peut-être inversées aujourd'hui, mais Reims, depuis le début de saison, n'a raté que deux matchs. Le reste était pas mal. Je crois que ce sont surtout les joueurs eux-mêmes, la presse locale et le président qui ont fait un peu monter le soufflé. Il n'y a rien de dramatique à perdre deux matchs de suite.

Le début de saison de votre équipe efface un certain nombre de doutes...
Est-ce qu'on pourrait dire un jour, votre équipe fait un très bon début de saison ? Dix-sept points sur 24, c'est un rythme de champion. Je ne dis pas qu'on va être champion. On a le droit d'être fier de ce que l'on fait. On sait que tout n'est pas parfait, mais c'est un très bon début de saison.

Quels sont les points faibles de Reims ?
Le message qu'on essaie de faire passer depuis le début de saison, que ce soit sur le terrain ou moi lorsque je suis face à vous, c'est de dire que ce que ce qui nous intéresse, c'est nous, pas l'adversaire. Que ce soit Reims, Guingamp, Paris, Marseille, Lille... Ce qui nous intéresse c'est ce qu'on doit améliorer et ce qu'on doit garder.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant