Saft : une pile de promesses financières et de paris technologiques séduisants à tenir

le
0
Saft conçoit des batteries au lithium primaire pour des applications de radiocommunications militaires.(©DR)
Saft conçoit des batteries au lithium primaire pour des applications de radiocommunications militaires.(©DR)

Son métier. Leader mondial sur le marché aéronautique, Saft produit des batteries de haute technologie pour les avions civils et militaires, les hélicoptères et les missiles. Cette ancienne filiale d’Alcatel fondée en 1918 est le premier fabricant mondial de piles au lithium primaire pour l’électronique et la défense, et de batteries lithium-ion pour les satellites.

Catalyseurs • Saft devrait profiter de l’appréciation du dollar face à l’euro et du fort repli des cours du nickel, métal entrant dans la composition des batteries. • La technologie lithium-ion, dans laquelle Saft a investi massivement, constitue son principal relais de croissance (elle pèse 18% des ventes). • Levée de l’incertitude sur la gouvernance, Ghislain Lescuyer remplaçant John Searle, emblématique dirigeant décédé brutalement à l’automne.

Freins • Performances financières historiquement variables, alternant optimisme et déceptions. • Report de l’atteinte du point d’équilibre du site américain de Jacksonville, spécialisé dans le lithium-ion, où la concurrence asiatique est vive. • Activités de défense sous pression (8% des revenus).

Notre avis. Fin 2014, les dirigeants ont dévoilé leurs objectifs à l’horizon 2018 : ils visent une croissance interne des ventes de 8 à 10% par an et 17% de rentabilité brute d’exploi­­tation (Ebitda),

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant