Safran se lance dans la bataille de l'avion électrique

le
0
Le groupe aéronautique va investir des centaines de millions d'euros dans les technologies de la génération électrique qui seront cruciales dans le développement des avions du futur. Il n'exclut pas de nouer une alliance.

«Zodiac? Nous n'avons jamais imaginé une opération inamicale. Une partie des actionnaires de Zodiac n'étaient pas intéressés par notre proposition d'alliance. Nous avons tourné la page», a déclaré ce jeudi Jean-Paul Herteman, président de Safran, lors de la présentation des résultats 2010. Le constructeur de moteurs, également présent dans la défense et la sécurité, a réalisé une « belle » performance l'an dernier son résultat opérationnel courant a augmenté de 20% à 878 millions d'euros et son résultat net (part du groupe) de 29% à 508 millions d'euros à partir d'un chiffre d'affaires de 10,7 milliards (+3%). Désendetté, Safran a retrouvé des marges de man½uvre pour réaliser des acquisitions «ciblées».

Mais la tentative de rapprochement avec Zodiac, spécialiste des équipements, a échoué. «L'histoire n'est peut-être pas finie», confie Jean-Paul Herteman pour qui l'opération conserve tout son intérêt notamment, et surtout, en matière

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant