Safran se branche sur «l'avion électrique»

le
0

Grâce à une série d'acquisitions, le groupe français se hisse au deuxième rang mondial d'un marché estimé à 5 milliards de dollars.

En quelques années, Safran est devenu un leader mondial de «l'avion électrique». En rachetant voici quelques jours l'activité de distribution électrique de l'américain Eaton qui se classait au troisième rang mondial, le motoriste et équipementier français est monté d'un coup sur la deuxième marche du podium, derrière le français Zodiac, partenaire de l'américain UTC, mais devant l'américain Esterline.

La boucle est désormais bouclée. «En matière d'acquisitions, nous avons fait le tour, maintenant l'heure est à la mise en œuvre», insiste Éric Dalbies, directeur de la stratégie. Si Zodiac était à vendre, Safran serait-il à nouveau intéressé? «Nous avons refermé le dossier Zodiac en 2010, explique Jean-Paul Herteman, PDG du groupe, au Figaro, et nous avons poursuivi une stratégie d'acquisitions des briques technolog...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant