Safran, qui fait son entrée au CAC, est confiant malgré la crise

le
0

Sept (Reuters) - La visibilité de Safran va s'accroître du fait de son entrée, ce lundi, dans l'indice CAC 40 alors que l'équipementier aéronautique n'a pas encore ressenti les effets de la crise financière, déclare Jean-Paul Herteman, le président de l'équipementier aéronautique.

Dans une interview accordée au journal Les Echos, il indique que l'entrée dans l'indice phare de la Bourse est "la reconnaissance du travail accompli. Et pour l'entreprise, c'est sans doute sur la durée un plus. Notre visibilité va s'accroître. En particulier, cela pourrait nous aider à recruter les talents dont nous avons besoin".

Jean-Paul Herteman affirme que la Bourse "n'empêche pas une stratégie long terme".

Prié de commenter les impacts de la crise financière, il ajoute : "Nous avons de bonnes raisons de croire que la demande va rester forte. Aujourd'hui, les deux tiers de notre carnet de commandes viennent des marchés émergents, notamment la Chine (...) et nous sommes moins dépendants des économies européennes et américaines que d'autres secteurs".

En outre, poursuit-il, "les compagnies américaines, qui possèdent la flotte la plus importante au monde, ont beaucoup d'avions anciens qu'il va falloir remplacer, avec à la clef des gains potentiels de carburant de l'ordre de 30% à 40%. Au total, les ventes d'avions devraient continuer à croître plus vite que le PIB".

Noelle Mennella, édité par Pascale Denis

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant