Safran: pour SG, le marché est trop pessimiste.

le
0

(CercleFinance.com) - A en croire Société Générale (SG), le marché voit tout en noir dès lors qu'il est question de l'avenir de Safran. Ce qui, selon les analystes, est exagéré au regard des perspectives et des rachats d'actions qui se profilent. Toujours à l'achat, ils visent un objectif de 72 euros à un horizon de 12 mois.

A la Bourse de Paris ce midi, l'action Safran reste sans tendance, à 63,2 euros.

Selon Société Générale, la sous-performance du titre par rapport aux valeurs comparables depuis le début de l'année tient à trois éléments : tout d'abord, la crainte que le cycle de l'aéronautique civile ait atteint son point haut et soit condamné à refluer. Ensuite, le marché redoute que Safran ne se lance dans une acquisition potentiellement “destructrice de valeur”, par exemple en visant Zodiac Aerospace. Sans oublier enfin le risque lié à la transition de son produit phare, le réacteur CFM56, vers le LEAP.

Autant de craintes qui paraissent excessives aux spécialistes. “Les carnets de commandes sur près de dix ans d'Airbus et de Boeing (grands clients de Safran, ndlr) peuvent encore soutenir les hausses de production programmées chez ces deux constructeurs, notamment sur le segment des monocouloirs”, affirme SG.

Quid des risques liés aux nouveaux réacteurs ? “Nous anticipons que le groupe affichera une marge opérationnelle d'environ 14% même au point bas de la transition des moteurs CFM56 vers le modèle LEAP”, calculent les spécialistes. Qui soulignent aussi la “demande soutenue de rechanges pour la base installée de 27.000 moteurs CFM56.”

Enfin, malgré la récente cession du solde des branches Sécurité (moyennant trois milliards d'euros environ), ce qui permet à Safran de se recentrer sur son coeur de métier, une OPA de grande taille semble exclue. Mais pas un retour de cash aux actionnaires via des rachats d'actions dans les mêmes proportions, pronostique SG.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant