Safran-Le repreneur de Morpho choisi d'ici fin septembre-source

le
0
    par Cyril Altmeyer 
    PARIS, 14 septembre (Reuters) - Safran  SAF.PA  pourrait 
choisir d'ici la fin du mois le repreneur de Morpho, son pôle de 
sécurité et d'identité, a-t-on déclaré mercredi de source proche 
du dossier. 
    L'équipementier pour l'aérospatiale et la défense attend 
d'ici vendredi les offres des cinq candidats présélectionnés en 
juin. Son directeur général Philippe Petitcolin avait indiqué 
fin juillet vouloir prendre une décision d'ici la fin de 
l'année.   
    "Tout est fait pour que ce soit fait d'ici la fin du mois", 
a-t-on déclaré de source proche du dossier. 
    Une porte-parole de Safran n'a pas souhaité faire de 
commentaire. 
    Sont en lice les spécialistes français de la sécurité 
numérique Gemalto  GTO.AS  et Oberthur Technologies ainsi que 
trois tandems de fonds (KKR  KKR.N  avec Impala, la société de 
Jacques Veyrat, Bain Capital avec Ardian, CVC avec Astorg). 
    Selon une autre source proche du dossier, l'offre la plus 
élevée atteint 2,2 milliards d'euros et un troisième tour n'est 
pas exclu entre deux finalistes.  
    Chacun des candidats affine ses arguments, Safran ayant 
clairement indiqué que le prix ne serait pas son seul critère de 
choix.  
    Oberthur et son actionnaire majoritaire, le fonds Advent, 
ont ainsi écrit à Safran pour garantir que le siège social de 
Morpho resterait en France, tout comme ses activités de 
recherche et développement, selon une lettre que Reuters a pu 
consulter. 
    Le tandem Ardian-Bain Capital s'est engagé de son côté à 
investir autour d'un milliard d'euros en cinq ou six ans pour 
développer Morpho, selon une troisième source.  
    Safran est parallèlement en train de vendre Morpho 
Detection, la partie de Morpho spécialisée dans la détection 
d'explosifs, au britannique Smiths Group  SMIN.L .   
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant