Safran-La propulsion pèse, silence sur un intérêt pour Zodiac

le
0
    * C.A. E3,517 mds (-4,1%, soit -0,8% en organique) 
    * Objectifs 2016 confirmés 
    * Une fusion Rockwell-B/E ne bouleversera pas le secteur-DG 
 
 (Actualisé avec conférence téléphonique) 
    par Cyril Altmeyer et Tim Hepher 
    PARIS, 24 octobre (Reuters) - Safran  SAF.PA  a vu son 
chiffre d'affaires baisser au troisième trimestre, pénalisé par 
un recul dans les services, notamment  pour les turbines 
d'hélicoptères.  
    L'équipementier pour l'aérospatiale et la défense a 
toutefois confirmé ses objectifs annuels, à savoir une hausse de 
2% à 4% de son chiffre d'affaires, une augmentation d'environ 5% 
de son résultat opérationnel courant et un cash flow libre 
représentant plus de 40% du résultat opérationnel courant. 
    Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, a refusé 
de s'exprimer sur un éventuel regain d'intérêt pour Zodiac 
Aerospace  ZODC.PA , l'annonce d'une méga-fusion dans le secteur 
aux Etats-Unis ayant relancé les spéculations en ce 
sens.  
    "On ne commente pas les rumeurs. Nous n'avons rien d'autre à 
dire sur ce sujet", a-t-il déclaré lors d'une conférence 
téléphonique. 
    Zodiac a gagné 1,28% lundi en Bourse après l'annonce 
dimanche par l'américain Rockwell Collins  COL.N  du rachat de 
B/E Aerospace  BEAV.O , spécialiste des intérieurs d'avions, 
pour un total de 8,3 milliards de dollars.   
    "Je ne m'attends pas à de grands changements dans notre 
monde de l'aérospatiale à cause de cette fusion (...) dans les 
mois ou même les années à venir", a estimé Philippe Petitcolin. 
"A ce stade, je ne vois pas quels changements cette opération 
entraînerait pour Safran". 
    Le groupe est de son côté entré fin septembre en 
négociations exclusives avec le fonds Advent, propriétaire 
d'Oberthur Technologies, pour lui céder ses activités d'identité 
et sécurité pour 2,425 milliards d'euros. Bpifrance prendra une 
participation dans le nouvel ensemble et l'opération doit être 
clôturée en 2017.   
    Safran a réalisé au troisième trimestre un chiffre 
d'affaires de 3,517 milliards d'euros, en recul de 4,1%, soit 
une baisse de 0,8% en données organiques.     
    Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires 
de 4,096 milliards d'euros, selon le consensus réalisé par 
Inquiry Financial pour Reuters. 
    Au troisième trimestre, Safran a accusé un recul de 1,6% de 
son activité de services pour moteurs civils (donnant une hausse 
de 5% sur neuf mois) et a pâti dans le secteur militaire d'un 
effet de calendrier défavorable sur la livraison des moteurs 
pour le Rafale. 
    Le support aux turbines d'hélicoptère a diminué de l'ordre 
de 15% sur le trimestre à cause d'une baisse des heures de vol 
chez les clients du secteur pétrolier et gazier et de 
l'immobilisation au sol de la flotte d'hélicoptères H225 Super 
Puma à la suite d'un crash en Norvège fin avril.   
 
    Le communiqué : http://bit.ly/2dPwriZ 
 
 (Edité par Gilles Guillaume) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant