Safran : la décote devrait s'effacer

le
0
Contrôle d'identité sur un terminal Safran. (© E. Verzanobres / Safran)
Contrôle d'identité sur un terminal Safran. (© E. Verzanobres / Safran)

Safran a trouvé preneur pour Morpho, sa division «sécurité et identité». C’est le fonds d’investissement américain Advent qui la rachète. Objectif, la faire fusionner avec Oberthur, dont il est aussi propriétaire. 

Le montant de l’acquisition – 2,4 milliards d’euros – est plus élevé qu’attendu par les analystes. Il fait aussi ressortir des ratios de résultat d’exploitation bien supérieur à ceux de Safran.

Une bonne opération

C’est donc une bonne opération pour le motoriste. Par ailleurs, Safran se débarrasse d’un des derniers vestiges de l’ancien Sagem. Ainsi, le groupe quitte presque totalement la sécurité. Une bonne chose car ce métier dans lequel il a tenté de s’implanter ces dernières années, n’a fait que diluer sa profitabilité.

Enfin, les dirigeants veulent recentrer les investissements sur le cœur de métier de la société : l’aéronautique. La décote de conglomérat qui pèse historiquement sur l’action pourrait progressivement s’effacer. Davantage de trésorerie, une meilleure profitabilité, et moins de décote à long terme, l’action Safran a encore de beaux jours devant elle.

Achetez Safran.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant