Safran : la Commission européenne enquête...

le
0
Un moteur CFM56-7B au banc d'essai. (© P. Stroppa / Snecma / Safran)
Un moteur CFM56-7B au banc d'essai. (© P. Stroppa / Snecma / Safran)

Les équipementiers aéronautiques forceraient-ils la main des compagnies aériennes pour souscrire des contrats de maintenance allant avec leurs produits ? C'est la question que, selon le Financial Times, se pose la Commission européenne. Et Safran pourrait bien être dans la ligne de mire des autorités.

Depuis quelques temps, un nombre croissant de compagnies aériennes se plaint de contrats de maintenance et entretien très restrictifs qui les obligent à passer par un équipementier bien précis, empêchant une vraie concurrence sur ce type de prestation avec, à la clé, des prix qui restent élevés.

Ce n'est pas encore une enquête formelle de la Commission européenne qui s'est pour l'instant contenté d'envoyer des demandes d'information. Mais, selon le FT, les autorités européennes s'intéresseraient notamment à Safran, et plus précisement au CFM56, le moteur star du groupe coproduit avec General Electric, avec plus de 20.000 exemplaires vendus dans le monde. 

Selon Reuters, Safran a indiqué être «dans le processus de réponse et qu'il coopérerait dans le cadre des efforts de la Commission européenne pour comprendre l'industrie de l'aviation». 

En tout cas, les investisseurs prennent l'affaire suffisamment au sérieux pour que le titre recule de près de 5% aujourd'hui, signant le plus fort repli du

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant