Safran : l'État s'allège au capital

le
0
T. Manberti - Safran
T. Manberti - Safran

(lerevenu.com) - L'action de l'équipementier aéronautique signe la plus forte baisse de l'indice CAC 40 après que l'État, son premier actionnaire, a cédé 4,7% du capital, dans le cadre d'un placement institutionnel accéléré.

L'action Safran perdait plus de 3% en début de séance, après l'annonce par l'État français de la vente de 4,7% du capital dans le cadre d'un placement institutionnel accéléré. La transaction porte sur un montant de 900 millions d'euros.

L'opération n'est pas inédite. En mars dernier, l'État avait déjà cédé 3,12% du capital de l'équipementier aéronautique. Malgré ces deux placements depuis le début de l'année, les représentants de l'État ont rappelé vouloir demeurer actionnaire de référence de Safran à moyen terme, grâce à une participation de 22,4% et au jeu des droits de vote doubles.

Comme c'était déjà le cas en mars dernier, l'État réalise cette transaction alors que le cours de Bourse culmine à un sommet historique depuis 2005 et la création de Safran, né de la fusion entre Snecma et Sagem.

Le Revenu Hebdo conseille de conserver la position.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant