Safran : l'État prend une partie de ses bénéfices

le
0
Safran : l'État prend une partie de ses bénéfices
Safran : l'État prend une partie de ses bénéfices

(lerevenu.com) - Cette cession de 3,12% de Safran a été effectuée à l'aide d'un placement privé, dirigé par Société Générale et réservé aux institutionnels. L'Etat en retire 448,5 millions d'euros, une somme qui, comme le précise le communiqué du ministère des finances, «sera versée sur le compte d'affectation spéciale des participations financières de l'Etat et servira à financer de nouveaux investissements productifs au service du redressement de notre économie nationale au travers, notamment, de dotations en fonds propres de la Banque Publique d'Investissement». 

Le communiqué de Bercy ajoute que l'Etat français «entend par ailleurs demeurer actionnaire de référence au capital de Safran à moyen terme (...) avec 27,08% de son capital. Et, grâce au « jeu des droits de vote doubles, [l'État pourra] maintenir son influence identique au sein des organes de gouvernance de la société».   
 
Safran a profité dernièrement de la hausse de plus de 140% en trois ans de l'action Ingenico, pour céder 12,57% du spécialiste de la monétique, dont il conserve encore 10,21% du capital. L'équipementier en a dégagé une plus-value avant impôt de 130 millions d'euros. L'action Safran, en progression de 6% depuis janvier, conserve une avance de 27% sur un an, et surtout de 170% sur cinq ans. La valorisation du titre reflète les bons résultats et la visibilité offerte par un carnet de commandes bien garni de moteurs d'avion, sans parler des très rentables activités de maintenance et de pièces détachées. 

Conservez.

Les cours de Safran en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant