Safran : l'activiste TCI donne de la voix

le
0
Safran : l'activiste TCI donne de la voix
Safran : l'activiste TCI donne de la voix

(lerevenu.com) - Christopher Hohn, qui gère le fonds d'arbitrage TCI (The Children's Investment Fund), a gagné ses lettres de noblesse en ferraillant contre la banque néerlandaise ABN Amro, dont il a obtenu le démembrement, et les entreprises de marchés Deutsche Börse et Euronext. D'après le Financial Times, il vient de planter ses crocs dans Safran, dont il détient 3% du capital, en adressant une lettre à ses dirigeants, Jean-Paul Herteman et Ross McInnes. Il les informe de sa volonté d'utiliser tous les moyens pour leur faire changer de stratégie d'acquisitions.

Christopher Hohn loue les mérites de l'activité aéronautique de Safran, mais il dénonce la faible valorisation actuelle de la société, à 12 fois son bénéfice net estimé pour 2013. C'est le reflet, selon lui, d'acquisitions trop coûteuses dans le domaine de la sécurité : des investissements qu'il chiffre à 1 milliard d'euros. Par ailleurs, le gérant se déclare, dans ce courrier révélé par le quotidien britannique, hostile à un éventuel projet de rapprochement de Safran et Thales. Outre la liste de ses griefs, l'activiste réclame aussi un audit des dernières acquisitions, une interdiction d'acheter des sociétés dans d'autres secteurs que l'aéronautique civile et un taux de distribution des résultats relevé à 50%.

Christopher Hohn pointe à juste titre la cherté des acquisitions de Safran dans la sécurité. L'activiste contraindra sûrement les dirigeants à se défaire des 22,6% que détient Safran dans Ingenico. L'action Safran, à son plus-haut historique et en hausse de 69% sur cinq ans, devrait encore progresser : conservez.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant