Safran et Thales proches d'un accord sur deux coentreprises

le
1

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Safran et Thales sont proches d'un accord de principe sur la création de deux coentreprises, l'une dans l'optronique et l'autre dans la navigation inertielle, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier, confirmant une information du quotidien Les Echos.

Les deux équipementiers pour l'aéronautique, la défense et la sécurité avaient annoncé en mai la reprise de discussions interrompues à la mi-2010, sous la pression de l'Etat, leur actionnaire commun qui cherche à réduire les doublons dans un secteur de la défense en pleine réduction budgétaire.

"Thales et Safran ne sont pas loin d'un accord de principe, mais ce n'est pas l'accord final", a déclaré cette source, précisant que la coentreprise dans l'optronique serait dirigée par Thales et celle dans la navigation inertielle par Safran.

Les porte-parole de Safran et Thales n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Le journal Les Echos fait état d'un document de 30 pages donnant les grandes lignes de l'accord sur lequel les deux groupes se seraient entendus.

L'Etat français détient 30,2% de Safran et 27% de Thales.

L'optronique est une technologie qui mêle électronique et optique, tandis que la navigation inertielle permet à un avion de se guider automatiquement.

La semaine dernière Jean-Paul Herteman, PDG de Safran, avait dit à l'occasion d'une conférence téléphonique sur le chiffre d'affaires du troisième trimestre du groupe que les discussions entre son groupe et Thales se poursuivaient.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1613438 le vendredi 28 oct 2011 à 09:46

    y en a marre de leurs egos!!!