Safran : de nouvelles prévisions qui passent mal

le
0
Le PDG de Safran Philippe Petitcolin à Paris, le 25 février 2016. (© T. Samson / AFP)
Le PDG de Safran Philippe Petitcolin à Paris, le 25 février 2016. (© T. Samson / AFP)

L'annonce n'est pas passée inaperçue alors que le titre Safran recule de plus de 5% signant la plus forte baisse de l'indice SBF 120 : le groupe va se délester de ses activités de détection pour mieux se concentrer sur son coeur de métier aéronautique et a publié dans la foulée de nouvelles prévisions financières

«Le futur de Safran se trouve dans l'aéronautique et la défense, la sécurité a ses propres caractéristiques, a déclaré le PDG de Safran Philippe Petitcolin lors d'une conférence téléphonique retransmise à Paris. Le partenariat stratégique que nous avons avec General Electric sur le (moteur d'avions moyen-courriers) CFM est vraiment le corps du corps de Safran.»

Selon lui, dans les équipements aéronautiques, toutes les activités de Safran sont à maturité et «leur croissance viendra de l’organique». Dans ce segment, «nous regarderons toutes les opportunités externes qui ont un ADN assez proche du notre, c’est-à-dire des sociétés qui sont des "tier one" (de premier rang, ndlr) par rapport aux grands avionneurs», a-t-il indiqué. «A ce jour, je n’ai aucun nom en particulier», a-t-il répondu à une question sur la possibilité de se porter acquéreur de l’équipementier aéronautique Zodiac Aerospace.

Six mois pour boucler la cession de Morpho Detection

Dans la défense, Safran n’a «aucune autre intention» que de rester dans ses activités actuelles, a-t-il

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant