Safran-Conseil vendredi, Petitcolin favori comme DG-sources

le
0

PARIS, 3 décembre (Reuters) - Safran SAF.PA réunira vendredi après-midi son conseil d'administration pour décider de la succession du PDG Jean-Paul Herteman, qui atteindra en 2015 la limite d'âge, a-t-on appris mercredi auprès de deux sources proches du dossier, confirmant une information de latribune.fr. Philippe Petitcolin est fortement pressenti pour devenir directeur général de l'équipementier d'aérospatiale et de défense, aux côtés d'un président du conseil d'administration également choisi en interne, a-t-on précisé, comme l'avait indiqué Reuters la semaine dernière. L'accord de l'Etat, qui détient 22% de Safran, sur la nomination du directeur financier Ross McInnes au poste de président du conseil d'administration n'est pas encore acquis, a cependant expliqué l'une des sources. L'autre nom qui circule pour la présidence est celui de Marc Ventre, directeur général délégué de Safran chargé des opérations. Il vient d'être nommé également président du conseil d'administration d'Airbus Safran Launchers, la nouvelle coentreprise à parité avec Airbus AIR.PA dans les lanceurs. Une décision dès vendredi serait particulièrement précoce alors que le mandat de Jean-Paul Herteman, atteint par la limite d'âge car il aura 65 ans l'an prochain, ne prendra fin qu'à l'assemblée générale annuelle prévue en avril 2015. "C'est pour éviter les bruits de couloir et entrer le plus vite possible dans quelque chose de clair. A partir du moment où il y avait accord de l'Etat, il valait mieux ne pas attendre", a déclaré cette source. "L'Etat aurait adoubé (Philippe) Petitcolin, c'est moins sûr pour (Ross) McInnes", a-t-elle ajouté. Le nom d'Olivier Andriès, le PDG de fabricant de turbines d'hélicoptères Turbomeca, aurait, lui, été écarté pour le poste de directeur général, a précisé cette source. Safran et Bercy n'ont pas souhaité faire de commentaires. Ce schéma de succession ne serait cependant pas très durable car Philippe Petitcolin, actuel PDG de la division de sécurité Morpho et ancien patron du motoriste Snecma, aura 62 ans en 2015, soit trois ans seulement avant l'âge limite fixé par les statuts du groupe. Elle constituerait aussi un revirement après la décision prise en 2011 par Safran de réunir les fonctions de PDG après avoir abandonné son organisation précédente, dans laquelle Jean-Paul Herteman était président du directoire du groupe depuis 2007 et Francis Mer président du conseil de surveillance. (Avec Tim Hepher, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant