SAFRAN confirme ses objectifs 2016 et vise un chiffre d'affaires supérieur à 21 milliards en 2020

le
0

(AOF) - En ouverture de sa journée investisseurs qui se tient aujourd'hui à Londres, Safran a réitéré ses perspectives pour 2016 et précisé les tendances et objectifs pour les années suivantes. Ainsi, le motoriste mènera entre 2016 et 2020 le renouvellement du principal produit du groupe avec la transition CFM56-LEAP dont les effets sur la marge série se manifestent entre 2016 et 2020, en maintenant une marge globale de la Propulsion supérieure à 15% notamment grâce au dynamisme des services pour moteurs civils.

Ensuite, Safran vise une amélioration d'environ un point par an des performances opérationnelles des trois branches Equipements, Défense et Sécurité et le maintien pendant la transition d'une marge (résultat opérationnel courant ajusté rapporté au chiffre d'affaires ajusté) en ligne avec le record atteint en 2015.

Enfin, le cash flow libre devra représenter en moyenne sur la période 50% du résultat opérationnel courant ajusté.

En 2020, à l'issue de cette transition, Safran vise un chiffre d'affaires ajusté supérieur à 21 milliards d'euros, une marge opérationnelle courante ajustée supérieure à 15% et un cashflow libre en très forte amélioration par rapport à 2015.

Ces tendances s'entendent à normes comptables actuelles. Elles tiennent compte de l'avantage que procure une politique de couverture du risque de change à moyen terme permettant à Safran de bénéficier au moins jusqu'en 2020 de l'amélioration du taux de change EUR/USD aux conditions précisées dans les dernières publications du groupe. Elles prennent également en compte des hypothèses de cours spot moyen exprimées dans les présentations publiées le 14 mars 2016. Safran fait l'hypothèse de la mise en équivalence d'ASL en 2016, soit en année pleine à partir de 2017. Concernant l'objectif de cash-flow libre, il est souligné que le rythme de paiement de plusieurs Etats clients demeure un élément d'incertitude.

En termes de stratégie, le développement de Safran se fera sur les marchés de l'aéronautique et de la défense. Le partenariat CFM est le coeur de la croissance des activités de la propulsion civile dans les prochaines décennies ; en dehors du champ de CFM, des opportunités de coopération ciblées pourront être examinées (hélicoptères, moteurs militaires, aviation d'affaires et régionale) pour compléter le développement de ces activités.

Par ailleurs, le groupe va chercher à se renforcer organiquement dans les équipements aéronautiques et a réaffirmé son intérêt pour de nouvelles fonctions si elles sont cohérentes avec l'identité de Safran et dans le strict respect des objectifs financiers du groupe.

Enfin, le motoriste souhaite vendre ses activités de détection et mener une revue des options possibles pour assurer le développement des activités d'identité et de sécurité.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant