SafeTIC : Liquidation judiciaire des societes SafeTIC et EDEN

le
8

Aix-en-Provence, le 15 Février 2012 

SafeTIC (FR001000016 - ALEGR), un des leaders européens des technologies innovantes pour la protection des accès, des biens et des personnes, rappelle les sociétés Safetic SA et sa filiale Eden ont été mises en redressement judiciaire le 10 octobre 2011. L'administrateur judiciaire avait ensuite fixé la date limite du dépôt des offres de reprise au 21 décembre 2011 à 17h.

Lors de l'audience du 22 décembre 2011, le Tribunal de Commerce d'Aix-en-Provence, prenant connaissance de plusieurs lettres d'intention adressées par des repreneurs potentiels et sollicitant un délai supplémentaire pour la remise d'offres définitives a fixé un nouveau délai au 16 janvier 2012 à 12h00.

Une nouvelle audience s'est tenue le 17 janvier 2012 devant le Tribunal de Commerce d'Aix-en-Provence au cours de laquelle le Tribunal a constaté qu'il existait deux offres de reprise soumises à conditions suspensives, l'une de la société WB Finance et Partenaire et l'autre de la société Phoenix. Le Tribunal a donc renvoyé l'affaire au 7 février 2012 afin de permettre la convocation des cocontractants et l'étude d'offres de reprise définitives. Le 26 janvier 2012, Phoenix a fait part du retrait de son offre devant l'impossibilité de lever les conditions suspensives.

Lors de l'audience du 7 février 2012, seule l'offre de WB Finance et Partenaire a été présentée. Cette offre, dans sa dernière version, modifiée par rapport à l'offre initiale du 16 janvier 2012, a cependant été considérée comme irrecevable au motif qu'elle ne satisfaisait pas aux critères des articles L 642-2 V et R 642-1 du Code de Commerce. Le Tribunal a donc prononcé la liquidation judiciaire, sans poursuite d'activité, des sociétés Safetic SA et Eden en date du 13 février 2012 désignant Me Vincent De Carriere en qualité de liquidateur judiciaire. Ce dernier peut néanmoins être rendu destinataire d'offres de reprise d'actifs isolés.

Par ailleurs, suite à cette décision, les titres ont perdu toute valeur et seront prochainement radiés.

A propos de SafeTIC (www.safetic.eu) :

SafeTIC est un des leaders européens des technologies innovantes pour la protection des accès, des biens et des personnes. Le Groupe compte près de 1 000 salariés répartis dans 14 pays européens (France, Belgique, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Grande-Bretagne, République Tchèque, Portugal, Irlande, Italie, Autriche, Suisse, Luxembourg et la Suède) ainsi qu'aux Etats-Unis. De nombreuses innovations SafeTIC ont été récompensées par divers jury au cours des derniers mois démontrant la capacité de SafeTIC à fournir à sa force de vente le meilleur de la technologie.

Alternext Paris, marché du Groupe NYSE Euronext

ISIN : FR001000016 - Mnémonique : ALEGR

Contacts :

SafeTIC

Marc Ligonesche

Directeur Général Adjoint

Tél. : 04 42 90 85 60

financial@safe-tic.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hermer le jeudi 3 avr 2014 à 21:52

    qu'est ce qui est prévu pour les petits actionnaires ? Sont_ils les victimes d'une malversation ?

  • cgelinea le mercredi 15 fév 2012 à 16:31

    Et messieurs les politiques!!! Allez vous vous déplacer pour consoler les 1000 salariés, en leur promettant une offre de reprise... comme Lejaby et autres Petroplus??? Ce dossier ne doit pas être suffisamment intéressant pour nos "belles" chaines de télévision!!!

  • pquelen le mercredi 15 fév 2012 à 15:54

    https://www.mydeminor.com/content/documents/Fortis%20Instructions%20enregistrement%20-%20myDeminor.pdf

  • M1070122 le mercredi 15 fév 2012 à 14:15

    honte à vous ,messieurs les dirigeants ne n'avoir pu sauver cette entreprise.

  • pquelen le mercredi 15 fév 2012 à 12:43

    Vite un défribilateur!Mince il est déconnecté!

  • marousia le mercredi 15 fév 2012 à 10:02

    ça veut dire quoi irrecevable!!! "a cependant été considérée comme irrecevable au motif qu'elle ne satisfaisait pas aux critères des articles L 642-2 V et R 642-1 du Code de Commerce." autant dire que le tribunal a tout fait pour liquidé cette boite si le même phénomène se produisait sur une société tel que Renault ou Alstom il n'y aurais jamais de liquidation alors je pose une question pour quoi toujours les petites boites qui sont détruite tout le monde connait des hauts et des bas

  • pquelen le mercredi 15 fév 2012 à 09:53

    RIP

  • feniks le mercredi 15 fév 2012 à 09:49

    Triste fin !Le monde impitoyable des "affaires" ruinent beaucoup de petits porteurs.La question qui demeure : Comment une entreprise aussi innovante et d'un business model aussi remarquable puisse n'intéresser quelqu'industriel lié à la sécurité ?