Sadr rappelle ses miliciens déployés dans Bagdad

le
0
    BAGDAD, 18 mai (Reuters) - L'influent imam chiite irakien 
Moktada al Sadr a ordonné à ses miliciens de quitter les rues de 
Bagdad où ils avaient pris position mardi après les attentats 
revendiqués par l'Etat islamique qui ont fait 77 morts et près 
de 150 blessés, a annoncé mercredi l'un de ses conseillers.  
    Plusieurs centaines de membres des Saraïa al Salam, ou 
Brigades de la paix, fidèles à l'imam, se sont déployés dans six 
quartiers majoritairement chiites de la capitale.      
    Moktada al Sadr, qui a reproché aux autorités leur 
incapacité à assurer la sécurité, leur a finalement ordonné "de 
ne montrer aucune arme en public, d'éviter les tensions avec les 
forces de l'ordre et de ne pas se laisser entraîner dans des 
violences", selon son conseiller. 
    Mercredi, il n'y avait plus de miliciens dans les rues de 
Sadr City, vaste quartier chiite de l'est de Bagdad.  
    Une série d'attentats suicides également revendiqués par 
l'EI avait déjà fait une centaine de morts il y a une semaine 
dans la capitale. 
     
 
 (Ahmed Rasheed et Kareem Raheem, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant