Sacrée soirée pour 13 millionnaires

le
0
Sacrée soirée pour 13 millionnaires
Sacrée soirée pour 13 millionnaires

Il y a Jacques qui amuse la galerie en expliquant qu'il a d'abord pensé à cacher son ticket valant de l'or dans le panier du chat. « Mais j'ai eu peur que la bête le mange, alors, je l'ai dissimulé sous le matelas », lâche ce retraité de l'est de la France. Il y a aussi un Ch'ti qui reconnaît avoir « joué à James Bond » dès qu'il a appris qu'il était plein aux as. « J'ai fait une petite encoche dans la manche de mon blouson en cuir et j'ai planqué mon reçu de jeu », jure-t-il.

Dans la « salle du hasard » au siège de la Française des jeux (FDJ) à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), ils sont, hier après-midi, treize millionnaires de la chance à narrer leurs incroyables histoires. Ces veinards, qui ont tous raflé ces dernières semaines 1 M? au nouveau jeu My Million (lire encadré) sont venus récupérer leur gros chèque. Et écouter les conseils du service relations gagnants avant de prendre part, en soirée, à un dîner-croisière sur la Seine.

Parmi eux, un chauffeur de car des Hauts-de-Seine « passionné de Formule 1 », un intermittent du spectacle qui se demande quelle attitude adopter vis-à-vis de ses ados ou un informaticien des Côtes-d'Armor dingue de pêche et qui n'a « jamais fait une aussi belle prise ». On croise également un couple s'apprêtant à concrétiser son rêve de maison. Ou Annie qui s'offrirait bien des vacances « en Andalousie ou aux Seychelles » avec son compagnon artisan. Cette quinquagénaire du Pays basque raconte comment elle a su qu'elle n'aurait plus de soucis financiers.

« Le buraliste a vérifié mon ticket pour savoir si j'avais gagné quelque chose. Là, j'ai entendu une petite sonnerie. La dame m'a alors dit : Je vais aller vous chercher une chaise ! » se souvient-elle. Trois jours après, la chance frappe de nouveau à sa porte. « La vielle dame chez qui je faisais le ménage depuis une trentaine d'années et qui venait de décéder me léguait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant