SABMiller rachète le producteur de bière artisanale Meantime

le , mis à jour à 13:03
0

LONDRES, 15 mai (Reuters) - SABMiller SAB.L a annoncé vendredi racheter l'un des pionniers de la bière artisanale en Grande-Bretagne, Meantime Brewing Company, mettant un pied dans un marché en pleine croissance. L'engouement pour les bières artisanales, qui se porte sur les petits producteurs locaux, a ravi des parts de marché aux deux premiers brasseurs mondiaux, SABMiller et le belge Anheuser-Busch Inbev ABI.BR . Les ventes des bières de Meantime, dont la London Pale Ale et la London Lager, ont grimpé de 58% en volume en 2014, alors que le marché britannique de la bière ne croissait que de 1%. Meantime a été fondé avec le soutien d'un groupe d'amis dans un ancien abri de tramways à Greenwich au sud de Londres en 1999. Les amateurs de bière artisanale estiment que la marque risque de perdre une partie de son attrait après son achat par un grand brasseur. Le directeur général de Meantime Nick Miller, un transfuge de SABMiller, a tenté d'apaiser les craintes que la société perde son âme. "SABMiller partage notre passion de mettre en avant les grandes bières, et de les produire, de les vendre et de les promouvoir de façon responsable aux amateurs du monde entier", a-t-il déclaré vendredi dans un communiqué. Le fondateur de Meantime Alastair Hook, qui est aussi son zythologue, ainsi que Nick Miller resteront chez Meantime après la finalisation de l'opération qui devrait avoir lieu début juin. SAB compte augmenter les ventes des bières de Meantime en Grande-Bretagne et cherche à les exporter sur d'autres marchés en Europe. La société commune de SABMiller aux Etats-Unis avec Molson Coors, MillerCoors, vend déjà la bière Blue Moon dans ce pays, une autre bière de la catégorie des bières artisanales, dont l'authenticité est parfois remise en question toutefois. Le grand concurrent de SAB, AB InBev, a acheté de son côté Goose Island, une autre marque de bière artisanale, en 2011. Jeff Rosenmeier, fondateur de la brasserie artisanale Lovibonds basée à Henley-on-Thames, au sud de l'Angleterre, juge que l'accord remet en cause le caractère artisanal de Meantime. "Je ne vais probablement plus boire de Meantime,", dit-il. Les conditions financières de l'accord n'ont pas été dévoilées. L'action SAB gagne 1,38% vers 10h30 GMT, les analystes saluant cette incursion sur le marché de la bière artisanale. (Sarah Young, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant