Sabadell met la main sur TSB et voit encore plus grand

le
0

* Sabadell propose 340p/action TSB, prime de 29% * Augmentation de capital de 1,6 milliard * Sabadell pourrait croître encore davantage en Grande-Bretagne (Actualisé avec déclarations) par Matt Scuffham et Jesús Aguado LONDRES/MADRID, 20 mars (Reuters) - La banque espagnole Banco Sabadell SABE.MC n'exclut pas d'autres rachats en Grande-Bretagne après avoir annoncé vendredi une OPA amicale de 1,7 milliard de livres (2,35 milliards d'euros) sur TSB TSB.L , une opération qui constitue l'une des plus grosses alliances bancaires transfrontalières depuis la crise financière de 2007-2009. Sabadell, numéro cinq du secteur en Espagne, compte développer TSB pour en faire une concurrente sérieuse des quatre grandes banques britanniques que sont Barclays BARC.L , HSBC HSBA.L , Royal Bank of Scotland RBS.L et Lloyds LLOY.L , dont TSB a été scindé l'an dernier. La banque espagnole Santander SAN.MC est devenue la principale concurrente des "Big Four" britanniques après avoir racheté Abbey National en 2004. Josep Oliu, président de Sabadell, a déclaré à Londres que son groupe s'intéressait à la Grande-Bretagne en raison de son dynamisme économique et de la bonne rentabilité du secteur. "Le secteur financier au Royaume-Uni affiche de marges acceptables, similaires à celles que nous connaissons en Espagne et plus élevées que celles observées dans d'autres pays", a-t-il ajouté. "Nous pensons que TSB a un énorme potentiel sur le marché britannique et nous pouvons l'aider à mettre en oeuvre ses projets de croissance avec beaucoup plus de réussite que si elle devait le faire par elle-même." S'exprimant à Barcelone, Jaime Guardiola, directeur général de Sabadell, a estimé que la concentration n'était peut-être pas terminée parmi les concurrents des "Big Four". "Nous allons installer notre première base mais il est clair qu'il y a de la marge pour une consolidation. Nous sommes en mesure de croître", a-t-il dit. Si Sabadell veut poursuivre les acquisitions en Grande-Bretagne, un certain nombre de d'opportunités potentielles se présentent en effet à elle : Clydesdale Bank a été mis en vente par sa maison mère National Australia Bank NAB.AX tandis que Onesavings OSBO.L a dit cette semaine être prêt à étudier des offres de reprise. De son côté, l'Etat britannique, qui favorise l'émergence d'une concurrence plus forte dans le secteur bancaire, a mis en vente un portefeuille de 13 milliards de livres de crédits immobiliers détenus par Northern Rock et Bradford & Bingley, deux établissement nationalisés par le Trésor en pleine crise financière. AUGMENTATION DE CAPITAL Le titre Sabadell a terminé en hausse de 4,48% à 2,308 euros à la Bourse de Madrid, surperformant l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes .SX7P (+1,64%). Lloyds, qui détient la moitié du capital de TSB, a pris 1,42% et le titre TSB 2,14%. Ce dernier avait bondi de 26% la semaine dernière après que Sabadell avait dit être intéressé par TSB. ID:nL5N0WE27I Sabadell propose 340 pence par action TSB, soit une prime de 29% sur le cours précédant l'annonce de sa démarche, à comparer au prix de 260 pence auquel Lloyds a vendu une partie de sa participation en juin 2014. La banque espagnole a précisé qu'elle procèderait à une augmentation de capital de 1,6 milliard d'euros pour financer l'opération. Lloyds a de son côté annoncé la vente d'une participation de 9,99% à Sabadell, prenant en outre l'engagement irrévocable de lui céder le reste de sa participation, soit 40,01%. Lloyds a dû procéder à la scission et à la vente de TSB pour que la Commission européenne accepte l'aide de 20 milliards de livres versée à la banque par l'Etat britannique durant la crise financière. Les fusions bancaires transfrontalières se sont faites rares depuis la crise financière, les grands établissements s'attachant surtout à alléger leur bilan pour renforcer leurs fonds propres et se conformer aux nouvelles règles de solvabilité. Le directeur général de TSB, Paul Pester, et le directeur financier, Darren Pope, sont confirmés dans leurs fonctions. Paul Pester a dit ne pas croire à une surenchère et ajouté que les autorités de tutelle ne devraient pas a priori contester l'opération. Sabadell a précisé qu'après l'intégration de TSB, 22% de ses actifs seraient situés hors d'Espagne contre 5% à la fin de l'année dernière. (Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant