Saad Hariri demande aux Saoudiens de ne pas abandonner le Liban

le
0
    BEYROUTH, 22 février (Reuters) - L'ancien Premier ministre 
libanais Saad Hariri a appelé lundi le roi Salman d'Arabie 
saoudite à ne pas "abandonner" son pays, après que Ryad a décidé 
de ne plus financer l'achat d'armes françaises par le Liban. 
    Le sunnite Hariri, qui dirige l'Alliance du 14-Mars, 
soutenue par les Saoudiens, effectue seulement sa troisième 
visite au Liban depuis qu'une coalition politique rivale dominée 
par le Hezbollah chiite, l'Alliance du 8-Mars, a renversé son 
gouvernement en 2011. 
    Il a exhorté le roi Salman et les autres dirigeants du Golfe 
"à ne pas abandonner le Liban et à continuer à le soutenir". Le 
Liban, a-t-il ajouté, ne deviendra pas un "protectorat" iranien 
dans la région. 
    L'Arabie saoudite est déçue par l'attitude des autorités 
libanaises dans l'affrontement géopolitique qui l'oppose à 
l'Iran. 
    Le mois dernier, le Liban, représenté par son ministre des 
Affaires étrangères Gebran Bassil, a refusé de voter un 
communiqué arabe condamnant les attaques de représentations 
diplomatiques saoudiennes en Iran après l'exécution d'un 
dignitaire chiite par Ryad. 
    "Le royaume d'Arabie saoudite s'est heurté dans les 
enceintes arabes, régionales et internationales à des prises de 
position défavorables du Liban, dans l'ombre de la confiscation 
de la volonté politique par le prétendu Hezbollah libanais", a 
déploré la semaine dernière un responsable saoudien. 
    Le Hezbollah est financé et soutenu par l'Iran. Il a envoyé 
des combattants se battre au côté de l'armée gouvernementale en 
Syrie, alors que l'Arabie saoudite appuie l'opposition à Bachar 
al Assad. 
    L'Arabie saoudite a suspendu le financement d'achat d'armes 
par le Liban à la France pour un montant global initial de trois 
milliards de dollars, a rapporté vendredi dernier l'agence de 
presse saoudienne SPA.     
 
 (Tom Perry et Laila Bassam; Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant