S.Wawrinka : " Ce sont les autres joueurs qui gagnent les Grands Chelem... "

le
0
S.Wawrinka : " Ce sont les autres joueurs qui gagnent les Grands Chelem... "
S.Wawrinka : " Ce sont les autres joueurs qui gagnent les Grands Chelem... "

C'est un Stanislas Wawrinka détendu qui s'est présenté pour la photo officielle et la conférence de presse de lendemain de sacre lundi Porte d'Auteuil. Vingt-quatre heures après son exploit en finale face au n°1 mondial Novak Djokovic (4-6, 6-4, 6-3, 6-4), le Suisse a encore du mal à réaliser.

Sa relation avec son coach, Magnus Norman
« Quand on a commencé ensemble, j’étais 17eme mondial. J’avais déjà été Top 10. J’avais déjà des titres, je jouais très bien au tennis. Mais il a changé des détails, quelques petits ajustements dans mon jeu, dans mon coup droit. Il a beaucoup de confiance. Ce sont des petites phrases qu’il me dit naturellement et qui restent dans ma tête. Il y a des coachs qui disent ‘‘ T’es le meilleur ! ’’. Pour lui, c’est naturel et c’est génial. »

Sa quinzaine à Roland-Garros
« J’étais très relax depuis le début. Je suis arrivé ici assez tard et tout s’est passé très naturellement. J’ai pris tout tranquillement, match après match. Après, je me connais et, plus j’avance, plus je suis dangereux. Le premier gros cap a été le match contre Simon (ndlr : en 8emes de finale) où j’ai super bien joué. Après il y a eu Roger (Federer). C’était la première grosse tête de série, dans des conditions difficiles qui auraient dû l’avantager. Je ne suis pas dans ma bulle. Tout s’est fait naturellement. J’ai vraiment profité de toute la quinzaine. Je n’ai pas l’impression d’avoir manqué quoi que ce soit. J’ai profité de toutes mes victoires, j’ai regardé des matchs et ça, c’est très agréable. »

Sa progression
« Un niveau de jeu comme ça en finale d’un Grand Chelem, ça reste exceptionnel, irréel. Une fois que je tiens les choses, je les tiens bien. Mais on parle d’un tournoi du Grand Chelem là ! Je ne pense pas que je vais gagner Wimbledon ou l’US Open. Je vais y aller tranquillement. mais je vais essayer d’être plus constant dans mes résultats. C’était déjà mon but de début d’année. C’était aussi mon but en fin d’année dernière. Pour l’instant, je n’ai pas encore trouvé la solution. Je ne me sentais pas capable de gagner Roland ; maintenant que je l’ai fait je peux dire : ‘‘ oui, je suis capable de gagner Roland ’’. Je ne peux pas en dire autant pour Wimbledon ou l’US Open. »

Son deuxième titre du Grand Chelem
« Pour moi, ce n’est pas normal de gagner des tournois du Grand Chelem, c’est exceptionnel. Ce sont les autres joueurs qui gagnent les Grands Chelem. Quand on voit les noms... Bon il y a beaucoup de Nadal. Mais c’est tous des joueurs qui ont été numéro 1 mondial. Ça reste exceptionnel et il me faut un peu de temps pour réaliser ce qui se passe. »

(avec YO'C)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant