«S½ur», la marque chic pour ados qui plaît aux mamans

le
0
«Sœur», la marque chic pour ados qui plaît aux mamans
«Sœur», la marque chic pour ados qui plaît aux mamans

Domitille et Angélique Brion ont lancé il y a 8 ans "Soeur", des vêtements pour ados «à la mode mais pas trop». La marque qui a fait craquer la fille d'Inès de la Fressange affiche un parcours sans faute et séduit désormais les mères de famille.

Les séances shopping entre une mère et son ado doivent-elles forcément finir en crise de nerfs ? Persuadées du contraire, deux s½urs, Domitille et Angélique Brion, ont fait le pari il y a 8 ans, de lancer une ligne de vêtements pour jeunes filles, chic et épurée, un brin classique, « à la mode mais pas trop ». Une marque entièrement dédiée à ces ces ados encore trop jeunes pour les rayons adultes mais déjà trop grandes pour la mode enfantine. « Nous avions l'intime conviction qu'il y avait un marché non seulement à prendre mais surtout à créer, expliquent les deux femmes, 49 et 47 ans aujourd'hui. Certes, les relations peuvent être compliquées, mais si on écoute l'ado, ses envies, si on se met aussi du côté de la mère qui elle, a la portefeuille, même dans la mode, un terrain d'entente est possible. »

De «Bonpoint» à «Soeur»

Quand elles font le pari de quitter leur emploi pour lancer S½ur il y a presque 10 ans, Domitille et Angélique Brion ne s'aventurent pas en terrain totalement inconnu. Déjà, elles sont toutes les deux mères d'adolescentes, et l'aînée, Domitille, est une professionnelle reconnue de la mode pour les jeunes. Durant plus de 15 ans, elle a été la styliste des très chics marques enfantines Bonpoint et Bonton. Quant à Angélique, elle en connaît un rayon sur les adolescents et leur vague à l'âme puisqu'elle est docteur en psychologie de l'enfance et de l'adolescence. « Ma fille rentrait à l'époque en 6 e, se souvient Domitille, et j'ai pu observer à quel point c'était compliqué de l'habiller, entre son corps encore de petite fille et son souhait déjà de s'habiller en femme. Et le mien de ne pas la voir porter des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant