S.Tillous-Borde : " On se méfie des Fidji "

le
0
S.Tillous-Borde : " On se méfie des Fidji "
S.Tillous-Borde : " On se méfie des Fidji "
De passage en conférence de presse deux jours avant d'affronter les Fidji, à Marseille, Sébastien Tillous-Borde est revenu sur sa relation avec Camille Lopez, avec qui il formera la charnière du XV de France pour le premier des trois test-matchs.

Sébastien Tillous-Borde, vous allez affronter les Fidji samedi à Marseille. Pour un Toulonnais c'est un peu comme jouer à domicile...
Oui, c'est vrai que c'est assez proche, surtout que l'on joue de temps en temps au Vélodrome, donc on va dire que c'est la maison. Le Vélodrome refait à neuf est vraiment magnifique. C'est très bien de jouer dans un stade aussi beau, et j'espère que l'on gagnera ce match pour pouvoir fêter ça. Normalement il y a un bon public. Je ne sais pas si tous les billets sont vendus mais en tout cas, j'espère que les Marseillais seront présents pour nous soutenir.

Vous serez associé au Clermontois Camille Lopez. Comment travaillez-vous tous les deux ?
Tout se passe bien avec Camille. On a déjà travaillé ensemble lors des deux premiers stages. Cette semaine, ça s'est très bien passé. On est dans la même chambre donc si on doit régler des choses entre nous, on le fait. On parle beaucoup donc pour l'instant on n'a pas de soucis. Tout ce que l'on a fait cette semaine, j'espère qu'on le fera bien ce week-end.

Pour résumer, il est le leader de jeu, et vous le leader des hommes, c'est ça ?
Il faut que l'on soit à la fois le leader des hommes mais aussi le leader de jeu, je crois que c'est important. On communique beaucoup sur le terrain pour pouvoir organiser le jeu de l'équipe. C'est nous qui allons mettre le jeu en place donc on communique avec les avants, les trois-quarts, et on essaye qu'il y ait de bonnes relations avec eux pour pouvoir faire de bonnes choses.

« Les jeunes doivent être performants tout de suite »

De vos trois prochains adversaires (Fidji, Australie et Argentine), les Fidjiens sont peut-être les plus faibles. Parlez nous un peu de cette équipe...
Dans la tête de tout le monde, c'est peut-être l'équipe la plus facile à man½uvrer mais on connait les Fidjiens. Il y a beaucoup de joueurs qui évoluent en Top 14. Ce sont des athlètes. Ils sont très puissants et ils sont très forts dans les duels. On se méfie d'eux. Ils ont une bonne ligne de trois-quarts donc à nous de bien les jouer. Je pense qu'il faudra bien travailler devant pour réussir à marquer des essais. Surtout, il ne faudra pas perdre de ballons. On les connait sur les contres et ils sont très forts.

Vous arrivez dans cette équipe avec votre statut de champion d'Europe et de champion de France avec Toulon. Par rapport à certains jeunes, ne craigniez-vous pas d'avoir moins le droit à l'erreur ?
Je n'ai pas de pression particulière. Depuis deux mois, on fait tout avec l'équipe de France pour pouvoir être bon sur ce match. Si on fait ce que l'on a dit, il n'y aura pas de soucis. Les jeunes ont peut-être plus de temps pour prouver mais il faut qu'ils soient performants tout de suite. C'est important pour l'équipe. Il faudra que chaque joueur soit bon individuellement et collectivement pour gagner ce match.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant