S&P maintient la Grèce en défaut sélectif

le
0
S&P MAINTIENT LA GRÈCE EN DÉFAUT SÉLECTIF
S&P MAINTIENT LA GRÈCE EN DÉFAUT SÉLECTIF

ATHENES (Reuters) - Standard & Poor's a annoncé jeudi qu'elle maintiendrait la note de la dette souveraine à long terme de la Grèce à un niveau de "défaut sélectif" tant que l'échange d'obligations du pays ne sera pas entièrement finalisé.

Fitch Ratings a sorti mardi la Grèce de la catégorie "défaut sélectif", assignant au pays la note "B-", tout en soulignant qu'un risque de défaut d'Athènes ne pouvait être écarté.

La semaine dernière, la Grèce a écarté vendredi le risque d'un défaut imminent, grâce à la forte participation de ses créanciers privés à l'échange d'obligations qui permet au pays de réduire son endettement et de bénéficier d'un second plan d'aide internationale.

S&P a assigné une note "CCC" - note appartenant à la catégorie hautement spéculative - aux nouvelles obligations créées par l'échange mais attend, pour relever la note souveraine de la Grèce à ce même niveau, que les obligations ne tombant pas sous le droit grec soient également échangées.

"Notre note souveraine sur la Grèce restera à défaut sélectif jusqu'à ce que les titres de dette ne relevant pas du droit grec soient échangés, ce qui, devrait intervenir le 11 avril 2012", précise S&P dans un communiqué.

Selon S&P, la note "CCC" reflète les incertitudes pesant sur les perspectives économiques du pays et un consensus politique en faveur des réformes qui semble s'affaiblir.

Moody's devrait également publier d'ici peu un communiqué sur la Grèce.

Harry Papachristou, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant